Accueil Monde États-Unis

Midterms aux Etats-Unis: Miami et la Floride virent à droite toute

Fief historique des démocrates, la cité touristique du sud de la Floride se tourne massivement vers les Républicains, tout comme le reste du « Sunshine State ». Pour avoir négligé l’électorat hispanique jugé acquis, le camp Biden reproduit les mêmes erreurs que Hillary Clinton en 2016.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Pour Maria Elvira Salazar et les républicains de Miami, l’aventure a commencé dans une modeste officine de la 36e Rue du quartier de Doral, coincée entre un tabac, une crèche et un restaurant chinois. Avec ses drapeaux aux couleurs de l’Amérique latine, meublé de chaises rouges, le centre communautaire du Comité national républicain (RNC) inaugurait un programme inédit, jugé très prometteur par cette élégante congresswoman de 60 ans, fille d’exilés cubains : une formation civique accélérée pour permettre aux candidats de passer l’examen indispensable à l’obtention de la nationalité américaine. Le tout supervisé par le Parti républicain, dans ce coin de Miami où 73 % des électeurs sont hispaniques, un record.

Ce vivier d’électeurs votait jusqu’ici très majoritairement démocrate, faisant du comté de Miami Dade une « tache bleue » si dense démographiquement, avec ses 2,7 millions d’habitants, qu’il pouvait à lui tout seul renverser une élection en Floride.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 4 novembre 2022, 11:55

    Voilà qui redonnera du sens au combat contre l'injustice et pour une liberté digne de ce nom. Sans doute en avait-il besoin. Là comme dans beaucoup d'autres endroits dans le monde...

  • Posté par Caver Jean, vendredi 4 novembre 2022, 10:29

    Les Etats-Unis sont touchés, comme d'autres, par un conservatisme militant - voire des églises évangéliques extrêmement puissantes dans le pays. L'Etat, les horribles impôts, l'avortement, l'homosexualité sont des combats menés par ces fous de Dieu qui ont littéralement gangréné le parti de Trump (car c'est ce qu'est devenu le Parti républicain). En plus, la classe ouvrière des anciennes cités industrielles se sent totalement abandonnée par les démocrates quji sont devenus le parti des intellectuels, des universitaires et des minorités protégées. Un phénomène qu'on retrouve chez nous, en Europe, dans l'expression tellement juste de "gauche caviar". Et on s'étonnera alors de la montée des populismes...

  • Posté par Jeanine Delhait, vendredi 4 novembre 2022, 7:06

    C'est tout à fait normal. A force de cajoler les régimes d'extrême droite voir ouvertement racistes à l'extérieur, à force de financer des pays voyous et de guerres qui saignent le budget de l'état et laisse les gens sur la paille, à force de promettre des choses avant les élections et faire le contraire immédiatement après la prise du pouvoir, à force de faire bénéficier les lobbies contre l'intérêt des citoyens, les américains comme les citoyens de la majorité des pays dits démocratiques votent pour le diable par rejet comme en UK ou en Italie voir en Suède

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs