Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: l’AIEA conclut à l’absence de «bombe sale»

Le président Volodymyr Zelensky a fait part ce jeudi du constat tiré par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), à la suite de sa mission d’inspection en Ukraine.

Temps de lecture: 2 min

La conclusion « évidente » de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) représente des « preuves claires et irréfutables » de l’absence de tous préparatifs d’une « bombe sale » en Ukraine, a déclaré jeudi le président ukrainien Voldymyr Zelensky.

« Nous avons donné toute liberté d’action » à la mission d’inspection de l’AIEA et après sa conclusion, « nous avons des preuves claires et irréfutables que personne en Ukraine n’a créées ou n’est en train de fabriquer des ‘bombes sales’», a-t-il lancé dans son adresse quotidienne.

À lire aussi «Déserteurs» russes en Allemagne: «Tout ça va finir en guerre civile»

4,5 de consommateurs plongés dans le noir

Au cours de cette même allocution, Volodymyr Zelensky a annoncé que près de 4,5 millions de consommateurs en Ukraine ont été plongés dans le noir jeudi soir, à la suite des récentes frappes russes contre des installations énergétiques du pays.

« Rien que ce soir, environ 4,5 millions de consommateurs ont été temporairement déconnectés » à Kiev et dans dix autres régions à travers le pays, a-t-il souligné dans son adresse du soir. Les Russes « ne peuvent pas vaincre l’Ukraine sur le champ de bataille, c’est pourquoi ils essaient de briser notre peuple » en se livrant à la « terreur énergétique », a-t-il accusé.

À lire aussi Poutine s’enfonce dans sa logique

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par De Kegel André, vendredi 4 novembre 2022, 22:34

    Pour les pro guerre toujours aussi actifs (pas encore radioactifs) je précise que je vérifie systématiquement ce que j'écris. Ou alors, j'indique que j'ai un doute. Mais eux, chose extraordinaire, ils n'ont aucun doute. C'est merveilleux.

  • Posté par De Kegel André, vendredi 4 novembre 2022, 22:25

    Pour fabriquer des bombes sales il suffit d'avoir des isotopes radioactifs. Il en existe une multitude. A titre d'exemple le cobalt 60, l'iridium 192, le césium 137 utilisés dans l'industrie pour notamment pour les radiographies industrielles. Dans le domaine médicale également. Et je ne parle pas des déchets des centrales nucléaires et de Tchernobyl. Assurer la traçabilité de tous ces isotopes dans des pays aussi corrompus que sont l'Ukraine et la Russie est tout simplement impossible. Alors l'AIEA agit avec beaucoup de légèreté et Zelensky continue son travail de propagande indigne d'un chef d'état responsable. Mais je répète Poutine ne vaut pas mieux.

  • Posté par De Kegel André, vendredi 4 novembre 2022, 22:12

    A lire ce que plusieurs journaux très sérieux écrivent, les conclusions de l'AIEA sont exactes mais dans les limites de ce qu'ils ont pu voir. En fait ils se sont fait balader sur 3 sites déterminés par l'Ukraine, ce que le Soir ne dit pas. Il est évident que si, je dis bien si, l'Ukraine fabrique des bombes sales cela ne sera pas sur des sites ayant pignon sur rue. Les Russes non plus d'ailleurs.

  • Posté par De Kegel André, vendredi 4 novembre 2022, 22:05

    M. Blomme Francis. J'ai bien reçu le chèque de 10.000 € de Poutine. L'avez vous reçu également ? Quand on ne connait rien dans le domaine nucléaire, c'est le tarif. Quand on s'y connait comme quelques intervenants sur ce forum, ils ne reçoivent rien.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, vendredi 4 novembre 2022, 20:36

    <Blomme> et <De Kegel>, le nouveau "duo clownesque à la mode" dans la "smala trollesque" habituelle ? Le <commandant-major> et le <colonel-général> "échangent" et "se répondent". Coluche et Raymond Devos n'ont qu'à bien se tenir... Et le <caporal zozo(v)> n'a plus qu'à pitoyablement "émigrer" vers la planète Mars, au mieux... Ou alors, un recyclage sur <tiktok> ?

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une