Accueil La Une Monde

Ceux qui restent: Aliou Diouf, éboueur et fier de l’être

La collecte des déchets et l’un des enjeux principaux au Sénégal et en Afrique. Les projets pilotes ne suscitent pas toujours l’enthousiasme et sont parfois source de tensions ou de moqueries.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Aliou Diouf est le manager de la déchetterie, ou « Centre de valorisation et de traitement des déchets », de Gandiaye (ouest). Vu le défi que constitue encore la gestion des déchets au Sénégal, il a du boulot. En 2014, l’Etat sénégalais a transféré la compétence de la récolte et du tri des ordures aux localités. Récolte qui ne fonctionnait pas bien avant et pas vraiment mieux maintenant. Heureusement, des projets pilotes peuvent voir le jour grâce au soutien d’ONG comme Autre Terre et Caritas, partenaires du CNCD-11.11.11.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs