Accueil Sports Cyclisme

Alejandro Valverde: «Remco Evenepoel est le meilleur coureur du monde, et de loin»

Au Japon, Alejandro Valverde a accroché le dernier dossard d’une carrière qui semblait éternelle. À 42 ans, l’Espagnol, qui était encore largement dans le coup, va rester dans les pelotons. Mais, désormais, au sein de l’encadrement de la Movistar.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Quand il a signé son premier contrat pro, chez Kelme en 2002, Remco Evenepoel devait à peine balbutier ses premières phrases. Alejandro Valverde, c’est une institution, un point de repère comme la Grande Ourse pour un navigateur. Un truc qui semble immuable, comme écrit à l’encre de la certitude tant il a rythmé les saisons, surtout les printemps ardennais. Pourtant, à quarante-deux ans, après une carrière longue de vingt-et-une années, une gloire qui se répète et contraste avec le trouble de l’affaire Puerto qui l’a percuté, l’Espagnol a décidé de raccrocher. Pas qu’il n’était plus compétitif, que du contraire d’ailleurs, mais, cette fois, le quintuple lauréat de la Flèche Wallonne s’est dit qu’il avait fait son temps. A Singapour dimanche dernier, à Saitama au Japon cette semaine pour un Criterium « remporté » par Jasper Philipsen, « Balaverde » a accroché ses derniers dossards.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs