Accueil Culture Musiques

Malvin Moskalez tout en intériorité

For the Beauty kept Inside

Critique - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

PIAS

Nico Goethals, né à Gand en 1973, a choisi le nom de Malvin Moskalez en hommage à ses deux grands-mères (Malvina Tweckhuizen et Tatjana Moskalez), pour sortir aujourd’hui seulement, après avoir vécu mille vies, son premier album.

Victime d’un grave accident de moto il y a dix-sept ans, Nico se soigne par la musique : la guitare acoustique, l’écriture et le chant. Une femme va également devenir sa muse et c’est tout cela que raconte ce disque sur le mode folk, en guitare-voix à la Damien Rice, quand ce n’est pas de façon strictement instrumentale qu’il livre des titres comme Alone ou Indian Billy. Malvin – superbement photographié par Stephan Vanfleteren – chante ici son monde intérieur à la fois riche et dépouillé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une