Accueil Police et justice

Drame au rallye du Condroz: une enquête pour départager les responsabilités

Beaucoup de questions se posaient ce lundi, suite au décès accidentel de deux jeunes lors du rallye du Condroz.

Temps de lecture: 2 min

Margaux Remacle, 16 ans, et Romain Landeloos, 18 ans, regardaient la course lorsque le pilote belge Emeric Rary, épaulé par son copilote Fabrice Henry, a perdu le contrôle de sa Skoda, dans un virage à Moha (Wanze). La voiture a heurté un mur puis est retombée sur le jeune couple, une Hannutoise et un Hutois, qui sont décédés sur le coup. Les deux occupants de la voiture, ainsi que d’autres spectateurs, ont été légèrement blessés.

Très rapidement après le drame, le Royal Motor Club de Huy et le RACB ont publié un communiqué exposant que les deux victimes se trouvaient, au moment de l’impact, « dans une zone interdite au public ». L’enquête devra le confirmer.

Quoi qu’il en soit, divers témoins ont affirmé que des groupes de jeunes alcoolisés (dont Margaux et Romain ne faisaient vraisemblablement pas partie, a précisé le parquet de Liège) se sont tenus dans des zones non autorisées, causant des troubles ; à plusieurs reprises, les commissaires de sécurité leur auraient demandé de quitter cet endroit, et la police serait même intervenue, sans résultat. Quelques heures plus tôt, le Français Stéphane Lefebvre avait épinglé l’insécurité durant cette « spéciale », regrettant que le public soit bien trop exposé.

Les sorties de route, un risque admis

Difficile, à ce stade de l’enquête, de départager les responsabilités dans ce dramatique accident. Les auditions des témoins, ainsi que l’analyse des images de la caméra embarquée de la voiture concernée et de celles qui l’ont précédée, devraient permettre d’y voir plus clair, tout comme l’examen des films enregistrés par les badauds. La chaussée était glissante en raison des conditions météo, et les sorties de route sont un des risques admis lors d’une course, le but étant d’aller le plus vite possible, rappelle l’avocat en droit civil Christian Botteman, par ailleurs spécialiste en matière de course automobile.

À lire aussi Rallye du Condroz: des épreuves encadrées depuis 25 ans, mais non dénuées de risques

L’enquête devra plutôt, selon lui, notamment établir pourquoi, si des jeunes spectateurs présentaient une potentielle dangerosité lors de l’épreuve, cette dernière n’a pas été neutralisée, le temps que les conditions de sécurité redeviennent optimales. « C’est quelque chose qui se fait très régulièrement en pareil cas », fait remarquer cet expert.

Le dernier accident mortel à l’occasion du rallye du Condroz remonte à il y a quatre ans, lors du décès du pilote Rik Vanlessen, 52 ans.

À lire aussi Le Condroz, un rallye «historiquement» mortel

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Delhoulle Noel, mardi 8 novembre 2022, 10:12

    Vu l’urgence de limiter nos émissions de CO2, ce genre d’activité devrait de proscrire au plus tôt . Toute personne soucieuse de l’avenir de nos enfants, se devrait de boycotter ce type de « spectacle », à commencer par notre jeunesse qui manifeste contre le réchauffement climatique . Est-ce que le sport de quelques passionnés vaut la gêne et l’exposition au danger d’une demi province ?

  • Posté par Lietard Rudy, mardi 8 novembre 2022, 7:37

    Si l'accident a eu lieu dans une zone interdite au public rien ne sert à faire une enquête.

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, mardi 8 novembre 2022, 13:36

    Non, la détermination des responsabilités ne sera pas simple. Votre hypothèse ne suffit pas il faut que les organisateurs aient prévenu d'une façon lisible de l'interdiction de la zone. Cependant il reste sûr que la charge de la preuve est pour le parquet au pénal et aux victimes au civil.

  • Posté par Delhoulle Noel, mardi 8 novembre 2022, 9:44

    Vu que l'organisateur a intérêt se dédouaner, une enquête est indispensable .

Sur le même sujet

Aussi en Police et justice

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko