Accueil Économie Consommation

Tensions socio-économiques: un «marché unique» européen, mais des taux d’inflation très, très différents

L’inflation varie fortement d’un Etat membre à l’autre. A la veille de la grève nationale en Belgique, décodage avec l’économiste Eric Dor et petit tour d’horizon avec nos correspondants en Allemagne, France, Italie et Hongrie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Les ménages européens ne sont pas logés à la même enseigne face à la hausse des prix à la consommation. Bien que cela puisse surprendre, dans la mesure où le marché unique constitue l’un des piliers principaux de la construction européenne, les taux d’inflation sont en effet très, très différents dans les Etats membres de l’Union.

Légèrement supérieure à 7 % en France et en Espagne, la hausse des prix, en rythme annuel, atteint ainsi 11,6 % en Allemagne, grimpe à 13,1 % en Belgique et dépasse les 20 % en Hongrie – si l’on retient l’indice des prix à la consommation harmonisé calculé par Eurostat (ainsi que nous l’avons fait dans notre infographie).

L’hétérogénéité est tout aussi grande au sein de la zone euro, où l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie – qui ont rejoint l’union monétaire, respectivement, en 2011, 2014 et 2015 – affichent également des taux d’inflation supérieurs à 20 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs