Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Les Mauves ont besoin de stabilité

Le départ pour Malines de Tim Matthys, qui était venu renforcer la cellule scouting des Mauves il y a moins d’un an, traduit une nouvelle fois l’instabilité qui règne au RSCA depuis cinq ans. Anderlecht se retrouve actuellement sans T1 officiel, sans CEO et sans directeur sportif.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Anderlecht renouera-t-il un jour avec la constance qui avait fait sa force durant des dizaines d’années ? Alors que le rachat du club par Marc Coucke avait été présenté par les nouveaux décideurs anderlechtois comme le début d’une nouvelle ère censée ramener le Sporting au sommet de l’Europe, c’est au contraire l’instabilité qui s’est érigée en fil rouge depuis près de cinq ans. Un déséquilibre quasi permanent qui s’exprime une nouvelle fois avec le départ annoncé de Tim Matthys pour Malines, où il trouvera un cadre de travail plus serein et correspondant mieux à ses ambitions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs