Accueil Culture Musiques

Phoenix: la classe «french touch»

Après cinq ans de silence discographique, les Français de Phoenix nous reviennent avec un nouvel album. Et s’offrent une sorte de retour aux sources.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’annonce de leurs deux concerts à l’Ancienne Belgique résume assez bien les choses : « Une pop indie soignée aux mélodies accrocheuses. » C’est leur patte, à Thomas Mars (chant, batterie), Laurent Brancowitz (guitare, claviers), Christian Mazzalai (guitare) et Deck D’Arcy (basse, claviers). Et elle leur a déjà valu plus d’une distinction, à ces Versaillais apparus dans le sillage de Air en 1998, puis avec un premier single (« Heatwave ») l’année suivante, portés par la vague french touch des Daft Punk, Air et compagnie : Grammy Award en 2010 pour l’album Wolfgang Amadeus Phoenix, une tête d’affiche à Coachella en avril 2013, une Victoire de la musique l’année suivante dans la catégorie album rock de l’année pour Bankrupt, et on en passe…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs