Accueil Guerre en Ukraine

La Russie annonce se retirer de Kherson: Zelensky veut être «prudent»

Les autorités ukrainiennes ont indiqué ne voir « aucun signe » à ce stade de retrait des forces russes de Kherson, principale ville occupée par les Russes depuis le début de son invasion.

Temps de lecture: 2 min

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré mercredi soir que son pays réagissait avec une « extrême prudence » à l’annonce du retrait russe de la ville de Kherson, dans le sud du pays.

« L’ennemi ne nous fait pas de cadeau, ne manifeste pas de ‘geste de bonne volonté’, nous devons tout gagner », a déclaré M. Zelensky dans son message quotidien aux Ukrainiens. « Nous devons donc faire preuve d’une extrême prudence, sans émotions, sans prise de risque inutile, afin de libérer toute notre terre avec des pertes aussi minimes que possible ».

À lire aussi Guerre en Ukraine: «Les Russes ont perdu la moitié des territoires conquis depuis le 24 février»

« Nous ne voyons aucun signe que la Russie quitte Kherson sans combattre. Une partie des (troupes) russes est maintenue dans la ville », avait auparavant déclaré un conseiller de la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak.

« Ils cherchent simplement à se sortir d’une situation difficile », a pour sa part déclaré à l’AFP Natalia Gumeniuk, porte-parole du commandement Sud de l’armée ukrainienne.

« Le fait qu’ils aient si délibérément annoncé qu’ils passaient sur la rive gauche (du fleuve Dniepr) n’a surpris personne. Mais nous savons que nous devrons encore nous battre », a-t-elle ajouté, en estimant que la bataille pour Kherson n’était pas terminée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Buchin Stephan, jeudi 10 novembre 2022, 10:39

    Je comprends que les russes soient quand même un peu dégoutés; le match Ukraine-Russie est inégal et les ukrainiens sont clairement favorisés; ils ont droit aux armements les plus modernes offerts par des dizaines de pays quand l'équipe russe ne reçoit qu'une petite aide de pays du tiers-monde comme l'Iran et peut-être la Corée du Nord. De plus, ils jouent à domicile. C'est à la limite de la triche. Heureusement qu'il reste aux russes la menace nucléaire et quelques autres coups fourrés.

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 10 novembre 2022, 18:37

    Oui, troll Buchin-chose . Match du tricheur Russe, qui en échange de la restitution de l'arsenal nucléaire Ukrainien ... n'a pas honoré la contrepartie du "RESPECT DE l'INTÉGRITÉ TERRITORIALE DE l'UKRAINE" ! (Memorandum de Budapest; signé le 5 déc 1994) ! Bien essayé ta désinformation ... sale Menteur de troll de m.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, jeudi 10 novembre 2022, 14:18

    Très "amusant" M. <Buchin>, mais le <capitaine> de l'<équipe russe> est dopé à la testostérone par contre. Et l'<entraineur/propriétaire> aurait (semble-t-il) des tendances paranoïaques aiguës, et une propension à transformer lui-même ses propres "athlètes" en chair à pâté... D'ailleurs de nombreux "champions" potentiels ont décidé de "déserter" l'équipe.

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 10 novembre 2022, 10:12

    Les Ukrainiens doivent simuler aller à Kherson pour fixer les russes où ils ont construit 3 lignes de défense le long du Dniepr et mener des attaques ailleurs pour les prendre par les flans en coupant la logistique d'autre part. De toute manière les russes auront miné la zone pendant leur retrait orchestré en espérant attirer les ukrainiens dans ce guet-apens et qui seraient en plus la cible de l'artillerie russe depuis les 3 lignes évoquées.

  • Posté par Jean Luc, jeudi 10 novembre 2022, 9:33

    Zelensky a raison d'être prudent. Si ses troupes s'installent dans la ville, les Russes auront beau jeu de s'amuser a des bombardements massifs.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une