Accueil Société

Banques, postes, supermarchés… ce qui est ouvert et fermé en ce vendredi de l’Armistice

Ce 11 novembre, la Belgique commémore l’Armistice. C’est un jour férié et certains services ou commerces ne seront pas accessibles. Le point sur les espaces ouverts ou fermés ce vendredi.

Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi 11 novembre, c’est l’Armistice, tous les services ne seront pas ouverts, certains commerces et services gardent les rideaux baissés.

Services

Comme d’habitude lors des jours fériés, les banques resteront fermées ce vendredi. Les administrations communales seront toutes fermées. C’est également le cas des bureaux de poste mais les points de poste dans les magasins de proximité qui seront ouverts seront toujours accessibles.

Les pharmacies seront également fermées : il faudra se tourner vers les pharmacies de garde, en cas de besoin.

Supermarchés

De nombreux supermarchés sont fermés et il faut se diriger vers les boutiques habituellement ouvertes les dimanches et jours fériés pour faire ses emplettes. Les enseignes Aldi, Lidl, Cora, Makro, Okay et Colruyt seront notamment fermées. Certains magasins Delhaize et Carrefour seront cependant ouverts ce vendredi, suivant les horaires d’un dimanche habituel. La liste de supermarchés ouverts est disponible sur les sites respectifs des deux enseignes : Delhaize et Carrefour.

Certains magasins Spar seront ouverts, il est nécessaire de vérifier leurs horaires sur le site de l’enseigne. C’est également le cas de la plupart des magasins Match, qui ouvriront en matinée.

Transports en commun

Au niveau des transports en commun, aucun changement à la Stib. L’horaire adapté en période de vacances scolaires reste d’application.

Le 11 novembre, les trains de la SNCB circuleront selon l’horaire du week-end.

Au niveau de la TEC, les horaires de « jour férié » sont d’application le vendredi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko