Accueil Société

Pourquoi il faut parfois se méfier de notre cerveau

Nous sommes tous confrontés à des biais cognitifs, des erreurs de jugements induites intuitivement qui nous éloignent de la vérité. Le psychologue suisse Pascal Wagner nous aide à les déjouer.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 7 min

C’est ce qu’on appelle l’effet de contraste. Après avoir visité plusieurs ruines, un couple d’acheteurs se jette sur une maison modeste hors de prix qui lui semble être l’affaire du siècle. La tactique du vendeur a marché. Chaque jour ou presque, nous sommes les victimes – mais pas que – inconscientes de ces erreurs de jugements, appelées biais cognitifs, induits par notre cerveau. Dans son tout récent livre Méfiez-vous de votre cerveau, Pascal Wagner-Egger, chercheur en psychologie sociale à l’université de Fribourg en Suisse, passe au crible 30 de ces biais cognitifs pour mieux nous aider à les contrecarrer.

Alors comme ça, notre cerveau nous joue des tours ? Qu’est-ce que vous entendez par biais cognitif ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs