Accueil Police et justice

La police attaquée à Bruxelles: un mort, Alexander De Croo réagit

Deux policiers ont été victimes d’une agression au couteau à Schaerbeek ce jeudi. L’un des deux agents a succombé à ses blessures. Plus tôt dans la journée, le suspect s’était rendu au commissariat d’Evere, où il avait proféré des menaces à l’encontre des forces de l’ordre. Alexander De Croo réagit.

Temps de lecture: 2 min

L’un des policiers poignardés lors d’une attaque au couteau jeudi soir à Schaerbeek a succombé à ses blessures, a confirmé le parquet de Bruxelles. L’auteur a été neutralisé par une autre patrouille.

Plusieurs médias rapportent que l’homme qui a attaqué les policiers aurait crié « Allah Akbar », mais le parquet ne peut pas le confirmer ou l’infirmer actuellement. D’après nos informations, la police envisage en interne la piste terroriste.

D’après nos informations, le suspect s’était présenté ce jeudi midi dans un commissariat d’Evere en expliquant son intention de commettre un attentat contre des policiers. Sous la supervision d’un magistrat, il a été emmené avec son propre accord dans un hôpital avec l’objectif de lui faire subir une évaluation psychiatrique. Visiblement, ce dernier a été par la suite relâché.

La chronologie des faits

Les faits se sont produits jeudi vers 19h15 à Schaerbeek. « Une de nos patrouilles a été attaquée par un homme armé d’un couteau », a déclaré la zone de police de Bruxelles-Nord. « Les deux policiers ont ensuite appelé des renforts. Un policier d’une autre patrouille a utilisé son arme à feu pour neutraliser l’agresseur. Les deux inspecteurs blessés et l’agresseur ont été emmenés à l’hôpital. Le parquet de Bruxelles a été informé des faits », a déclaré la zone de police.

Deux équipes SMUR et trois ambulances des pompiers de Bruxelles se sont rendues sur place.

Les réactions

Alexander De Croo a réagi aux événements. « Nos policiers risquent leur vie au quotidien pour assurer la sécurité de nos citoyens. Le drame d’aujourd’hui le démontre, une fois de plus », a écrit sur Twitter le Premier ministre. Et d’ajouter : « Mes pensées vont à la famille et aux amis de l’officier décédé. Mon espoir sincère est que son collègue hospitalisé se portera bien. »

Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur, a réagi sur son compte Twitter, qualifiant les événements de « drame horrible ». « Mes pensées vont avant tout aux proches, aux membres de la zone de police et à l’ensemble de la police », indique-t-elle également.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Diwo Nuso, jeudi 10 novembre 2022, 22:41

    Nos chers ministres vont se contenter de tweeter leurs condoléances.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 10 novembre 2022, 22:20

    “Neutralisé…” Cette raclure va donc nous coûter un max en avocats, procès, etc… pour être finalement relaxé par un juge bien pensant. Allez, sortez les bougies, marches et autred symboles.

  • Posté par Warum Tùculo, jeudi 10 novembre 2022, 22:13

    Une analyse très pauvre pour un pauvre ministre ! Vivaldi est une catastrophe.

Aussi en Police et justice

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko