Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Zeno Debast revient sur sa sélection pour la Coupe du monde: «Le plus beau jour de ma vie»

A seulement 19 ans, le défenseur d’Anderlecht a été sélectionné par Roberto Martinez pour disputer la Coupe du monde au Qatar avec les Diables rouges.

Temps de lecture: 4 min

Zeno Debast n’est pas près d’oublier le 10 novembre 2022. Quelques heures à peine après avoir appris sa sélection pour le Mondial, le Bruxellois s’est présenté sur la pelouse du Lierse avec le brassard du plus jeune capitaine de l’histoire d’Anderlecht. A 19 ans et 17 jours, le Diable rouge est encore plus précoce que Youri Tielemans, devenu chef de file des Mauves au cours de la saison 2016-17.

Au terme d’une séance de tirs au but complètement folle à la chaussée du Lisp et synonyme de qualification pour les huitièmes de finale de la coupe de Belgique, Debast a pris le temps de partager ses émotions avant de reprendre la route pour Bruxelles.

« J’en ai pleuré de joie »

« Honnêtement, je ne m’attendais pas à cette sélection pour le Mondial », assure-t-il.

« Tout le monde me dit que la presse en parlait depuis longtemps, mais j’ai pris l’habitude de ne pas trop écouter ce que disent les médias. L’émotion était très forte au moment où Roberto Martinez a cité mon nom. J’étais dans le car-wash de mon oncle à Halle, où nous étions réunis en famille pour suivre la conférence de presse ce jeudi midi. J’avoue que j’ai laissé échapper des larmes de joie. Et, quand je pleure, tout mon entourage s’y met. On a tous pleuré de bonheur. C’était une délivrance, un peu comme quand on marque un but décisif, mais je me suis très vite reconcentré sur le match du soir au Lierse. Et maintenant, seul compte la réception de Genk dimanche. Je serai à 100 % focalisé sur cette rencontre avant de penser au Qatar. »

Le Qatar, Zeno Debast connait pour y être déjà allé, avec les jeunes, à l’occasion notamment d’un match amical contre l’Aspire Academy. « Je sais qu’il y fera très chaud pour jouer, mais j’aime cette atmosphère. Je suis impatient. Recevrai-je des minutes à la coupe du Monde ? Je suis surtout très fier de ce qui m’arrive. Je vais profiter et tout ce qui viendra en plus sera du bonus. Je ne compte plus les messages de félicitations mais ce sont évidemment ceux de ma famille qui me touchent le plus. Je reste calme. Je n’oublie pas qu’il y a un an, j’évoluais encore avec les U19 à Marbella. »

« Jan Vertonghen sera mon guide au Qatar »

Roberto Martinez a joué, en partie, la carte jeunes en laissant notamment un Denayer à la maison. Debast apprécie, mais il sait qu’il faudra désormais assurer. Fustigé après avoir perdu son duel aérien avec Virgil van Dijk contre les Pays-Bas en septembre dernier, l’intéressé a plutôt bien encaissé les critiques. « Je sais que c’est un domaine dans lequel je dois encore progresser et ce n’était donc pas vraiment une surprise pour moi. J’accepte les critiques et je sais que ce genre d’erreurs ne peut plus arriver. »

Toujours à l’écoute, le nº56 anderlechtois sera épaulé par Jan Vertonghen au Qatar. « Jan fut le premier à me féliciter pour ma sélection et il sera mon guide au Mondial. C’est très important qu’il soit à mes côtés. »

Zeno Debast a vécu jeudi ce qu’il décrit volontiers comme « le plus beau jour de ma vie ». Mais il évite de s’emballer. Après Van Dijk, ce sera un autre grand gabarit qui se présentera face à lui dimanche, en la personne d’Onuachu.

« J’ai déjà joué contre lui et je m’en étais bien sorti. Je tenterai de remettre le couvert. Je retrouverai aussi Trésor avec qui j’ai évolué à Anderlecht et qui est vraiment très fort pour offrir de bons ballons à… Onuachu que nous devrons contrer collectivement. On a grandi dans le même quartier, Trésor et moi. Je peux en tout cas vous assurer que je donnerai tout contre Genk. Si je suis sorti durant la prolongation jeudi, c’était pour une question de fatigue, pas par précaution. J’irai à fond dans les duels dimanche. Pas question de se retenir en pensant au Mondial. Les Diables, je n’y penserai qu’au coup de sifflet final. » Chez Zeno Debast, maturité rime manifestement avec sens des priorités.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb