Accueil Belgique Politique

Policier tué à Bruxelles: face aux appels à la démission, Van Quickenborne réagit

Le syndicat libéral SLFP a demandé la démission du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. Le syndicat accusait le ministre de mentir quand il évoquait une politique de tolérance zéro vis-à-vis des actes de violence envers la police.

Temps de lecture: 2 min

Le dossier cité par le syndicat libéral SLFP ne comprenait pas de faits de violence volontaire envers la police, a affirmé le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, samedi soir sur la VRT.

Plus tôt dans la journée, le syndicat avait accusé Vincent Van Quickenborne de mentir quand il évoque une politique de tolérance zéro vis-à-vis de ces actes. Le SLFP pointait ainsi un courrier de la section courtraisienne du parquet de Flandre occidentale disant avoir classé un dossier dans lequel un policier avait été blessé au genou.

À lire aussi Policier tué à Bruxelles: Egbert Lachaert dénonce la campagne de diffamation à l’encontre du ministre de la Justice

« J’ai eu un contact avec le procureur de Flandre occidentale qui m’a fait savoir que ce dossier concernait un homme ivre qui faisait du grabuge. Quand la police est arrivée pour l’interpeller, un agent est tombé. On est donc dans le cadre d’un accident de travail survenu alors que le policier tentait de maîtriser l’individu », a expliqué le ministre.

À lire aussi Policier tué à Bruxelles: un nouveau syndicat policier demande la démission de Van Quickenborne

« La directive instaurée en novembre 2020 vise la protection des policiers en cas de violences, plus particulièrement face aux coups et aux blessures entraînant au moins un jour d’arrêt de travail. Dans ce cas, les actes commis doivent systématiquement être poursuivis », a-t-il encore rappelé.

À lire aussi Policier tué à Bruxelles: comment la procédure dite «de Nixon» montre ses limites

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Rocks Laurent, dimanche 13 novembre 2022, 16:00

    appel a la démission... n'importe quoi! c'est de sa faute peut-être ?? la Belgique est ainsi faite et change difficilement, c'est un fait connu tous. le métier de policier est un métier dangereux , ça aussi tout le monde le sait, mais certains préfère y voir une place bien planquée au salaire fixe, d’où il est difficile de se faire viré pour incompétence ou autres cause. c'est triste, c'est arrivé a un jeune policier, il n'avais peut-être pas toute les compétence nécessaire, pour ce genre d'intervention. néanmoins il est mort dans l'exercice de ses fonction , en protégeant la population d'un fou dangereux, avec vos connerie vous salissez sa mémoire.

  • Posté par Dubois Raymond, dimanche 13 novembre 2022, 11:12

    ENCORE ET TOUJOURS " IL N ' Y A QU ' A --- " des commentaires de personnes qui n'ont JAMAIS été obligées de prendre des décisions - DOMMAGE - Notre ministre essaye de gérer l'ingérable suite aux nombreuses complaisances électorales et citoyennes du passé - VOUS OUBLIEZ LES ANNEES 1990 -

  • Posté par Giefvan Agathe, samedi 12 novembre 2022, 20:48

    Le ministre n'y est pour rien, c'est l'incompétence policière qui est en cause. Allrs ils noient le poisson en visant une autre affaire. Sales flics. Ils sont payés pour se faire tuer, qu'ils ferment leur gueule.

  • Posté par Dubois Raymond, dimanche 13 novembre 2022, 11:04

    Tôt ou tard vous ferez appel aux policiers - aux pompiers - au corps médical - aux enseignants - Quelle haine gratuite - NON - NON nos policiers ne doivent pas accepter de devenir des cibles - LES CITOYENS DOIVENT ACCEPTER DES REGLES afin de LEUR permettre de vivre ensemble - Est-ce que vous vous rendez compte du manque de compassion de votre message ??? - Je suis attristé par vos -paroles - EDUCATION - COMPREHENSION - COMPASSION - OUVERTURE D ESPRIT - REFUSER LA HAINE ...

  • Posté par Dubois Raymond, dimanche 13 novembre 2022, 11:04

    Tôt ou tard vous ferez appel aux policiers - aux pompiers - au corps médical - aux enseignants - Quelle haine gratuite - NON - NON nos policiers ne doivent pas accepter de devenir des cibles - LES CITOYENS DOIVENT ACCEPTER DES REGLES afin de LEUR permettre de vivre ensemble - Est-ce que vous vous rendez compte du manque de compassion de votre message ??? - Je suis attristé par vos -paroles - EDUCATION - COMPREHENSION - COMPASSION - OUVERTURE D ESPRIT - REFUSER LA HAINE ...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une