Accueil Monde États-Unis

Midterms: les Démocrates conservent le contrôle du Sénat

Le parti du président a remporté le siège qui lui manquait. Joe Biden s’est dit « renforcé » par cette victoire.

Temps de lecture: 2 min

Le président américain Joe Biden se dit « renforcé » par les élections de mi-mandat alors que son parti démocrate a remporté samedi le siège qui lui manquait pour conserver le contrôle du Sénat des Etats-Unis.

Quatre jours après les élections de mi-mandat, les médias américains ont déclaré la victoire de la sénatrice démocrate Catherine Cortez Masto dans l’Etat clé du Nevada.

Le parti de Biden conserve de ce fait le contrôle du Sénat américain, obtenant même une majorité relative, au moins 50 sièges sur 100. Ce bon résultat vient confirmer le succès inattendu du parti lors des élections de mi-mandat, qui se traduisent traditionnellement par un rejet du parti au pouvoir.

« Je sais que j’arrive renforcé », a déclaré Joe Biden à Phnom Penh, où il rencontre des dirigeants dans le cadre d’un sommet sur l’Asie de l’Est. « Je me sens bien et j’attends avec impatience les deux prochaines années », a-t-il déclaré après la victoire des démocrates au Nevada.

Cela place aussi le démocrate dans une position en effet renforcée pour aborder des discussions cruciales avec le président chinois Xi Jinping, prévu à Bali lundi en marge du G20. « Je connais Xi Jinping, il me connaît », a-t-il ajouté, affirmant qu’ils ont toujours eu des « discussions franches ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 14 novembre 2022, 8:26

    Bravo !

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , dimanche 13 novembre 2022, 11:20

    Un Sénat non reconquis et une majorité probablement ridiculement faible à la Chambre, voilà au terme de ces Midterms le bilan lamentable de la campagne de Trump dans laquelle il s'était engagé à fond, en en faisant un tremplin pour sa candidature 2024. Quel échec cinglant, passant brutalement du statut (autoproclamé) de "winner" à celui détestable de "loser", suprême injure pour Trump et son avenir politique... Il faut néanmoins être conscient que le "courant du trumpisme" qui correspond à des tendances de la société américaine a pas mal métastasé au sein de l'électorat républicain depuis 6 ans, notamment auprès de la population blanche modeste dont Trump a constamment exacerbé les craintes d'un déclassement dans une société diverse et multiculturelle. C'est dire que le trumpisme risque fort de survivre à la disparition de son "créateur " et est vraisemblablement là pour durer. DeSantis incarne d'ores et déjà la continuité de ce mouvement , certes dans un style différent, plus propre sur lui et moins vulgaire. Mais DeSantis est tout aussi réactionnaire ,raciste, nationaliste beigné de chrétienté évangéliste, pour le droit inconditionnel au port d'armes pour tous, bref tous les ingrédients d'une appartenance à la droite dure +. Et de nombreux élus républicains sont là pour entretenir la flamme de ce trumpisme pour des années.

  • Posté par Dubois Raymond, dimanche 13 novembre 2022, 10:48

    INCROYABLE mais vrai - Est-ce que les grandes " embouchures" vont essayer de courtiser des électeurs qui ont MANIFESTE une attirance pour des messages modérés ??? - Monsieur Macron a SA chance mais les français vont peut-être se rendre compte que les décisions RECENTES sont acceptées afin DE PREPARER un avenir pour obtenir d'autres fonctions - Nous sommes des gouttes d'eau mais ENSEMBLE nous pourrions devenir une mer ---

  • Posté par Christian BOULET, dimanche 13 novembre 2022, 10:52

    arrêtez la drogue, on vous comprendra peut-être !

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 13 novembre 2022, 10:18

    Bonne nouvelle.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une