Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde 2022: un joueur de l’Arabie saoudite écarté par sa sélection en raison d’une infraction à la réglementation antidopage

Dans ce communiqué, la fédération annonce que, «par mesure de précaution», le sélectionneur français des Faucons verts, Hervé Renard, «a décidé d’exclure le joueur de la liste participant à la Coupe du monde, et convoqué Nawaf Al-Abed» pour remplacer Fahad Al-Muwallad.

Temps de lecture: 2 min

L’attaquant saoudien Fahad Al-Muwallad a été écarté dimanche de la sélection saoudienne «par mesure de précaution» en raison d’une infraction à la réglementation antidopage, a annoncé la fédération de football du royaume (SAFF), sans donner plus de détail.

Dans ce communiqué, la fédération annonce que, «par mesure de précaution», le sélectionneur français des Faucons verts, Hervé Renard, «a décidé d’exclure le joueur de la liste participant à la Coupe du monde, et convoqué Nawaf Al-Abed» pour le remplacer.

L’instance antidopage saoudienne avait suspendu le joueur pour 18 mois à compter de fin mars en raison d’un contrôle positif au furosémide, un diurétique masquant la présence d’anabolisants, qui figure sur la liste des produits interdits par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Mais cette sanction avait été récemment réduite par une instance d’arbitrage saoudienne, ce qui aurait dû lui permettre de prendre part à la Coupe du monde, selon les médias locaux.

Toutefois, pour expliquer cette décision, la fédération saoudienne invoque «les développements d’(un) appel de l’AMA devant le Tribunal arbitral du sport (TAS)» de Lausanne. Elle précise avoir consulté son service juridique et son avocat.

Ancien attaquant de l’Al-Ittihad de Jeddah, Al-Muwallad, 28 ans, s’est engagé avec le club d’Al-Shabab, basé à Ryad, et apparaissait comme un titulaire potentiel dans le onze de l’Arabie saoudite qui entame le 22 novembre contre l’Argentine, son Mondial-2022 chez son voisin qatari.

Il avait participé à la Coupe du monde en 2018 après avoir été prêté, sans grand succès, au club espagnol de Levante.

Les 26 sélectionnés après le changement

Gardiens: Mohammed Al-Owais (Al-Hilal), Nawaf Al-Aqidi (Al-Nassr), Mohammed Al Rubaie Al-Yami (Al-Ahli)

Défenseurs: Yasser Al-Shahrani (Al-Hilal), Hassan Tambakti (Al-Shabab), Abdulelah Al-Amri (Al-Nassr), Abdullah Mado (Al-Nassr), Ali Al-Bulaihi (Al-Hilal), Saud Abdulhamid (Al-Hilal), Sultan Al-Ghanam (Al-Nassr), Mohammed Al-Breik (Al-Hilal)

Milieux: Salman Al-Faraj (Al-Hilal), Riyadh Sharahili (Abha), Ali Al-Hassan (Al-Nassr), Mohamed Kanno (Al-Hilal), Abdulelah Al-Malki (Al-Hilal), Sami Al-Najei (Al-Nassr), Abdullah Otayf (Al-Hilal), Nasser Al-Dawsari (Al-Hilal), Abdulrahman Al-Aboud (Al-Ittihad), Salem Al-Dawsari (Al-Hilal), Hattan Bahebri (Al-Shabab)

Attaquants: Nawaf Al-Abed (Al-Shabab), Haitham Asiri (Al-Ahli), Saleh Al-Shehri (Al-Hilal), Firas Al-Buraikan (Al-Fateh)

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Coupe du monde: le Maroc bouscule l’ordre mondial

À l’aube des quarts de finale, on retrouve encore cinq nations européennes, les deux cadors du continent sud-américain (Brésil, Argentine) et un invité surprise africain. À son niveau, le Maroc a en quelque sorte chamboulé la hiérarchie établie.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb