Accueil Planète

Philippe Henry: «L’urgence, c’est d’agir, d’agir!»

C’est le ministre wallon du Climat qui représentera la Belgique dans les débats entre Européens à la COP27. Constatant la méfiance des pays du Sud, il estime que les actions concrètes et positives peuvent en venir à bout.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Suite à la défection de Zuhal Demir, la ministre flamande de l’environnement, c’est une fois encore Philippe Henry (Ecolo), le ministre wallon du Climat, qui représentera la Belgique dans les discussions européennes à la COP27. La ministre fédérale Zakia Khattabi étant la cheffe de délégation.

Petit pays compliqué et pas toujours en pointe sur le climat, qu’est-ce que la Belgique peut apporter à la COP ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, mercredi 16 novembre 2022, 22:40

    L'urgence, c'est de se débarrasser des écolos, ces pastèques antinucléaires et antisystème qui ne cherchent qu'à instrumentaliser le climat pour atteindre des objectifs sans aucun rapport avec ce dernier.

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 15 novembre 2022, 12:00

    L'urgence c'est d'agir, en créant des embouteillages polluants, en construisant des centrales au gaz polluante, en construisant de soutes en asphaltes qui durent 10 ans au lieu de routes en béton qui tiennent 40 ans, ... Je croyais qu'un ingénieur Ecolo savait aussi calculer ... ses oreilles ont du siffler en écoutant Jancovici ce matin ... sur la RTBF ... belle condamnation de l'intoxication du public par sa Sophie journaliste qui se promènent à Doha ...

  • Posté par Otte Gérard, mardi 15 novembre 2022, 22:15

    lire " si elleS"

  • Posté par Otte Gérard, mardi 15 novembre 2022, 22:09

    Je suppose que soutes = routes. Si elle duraient 40 ans, combien de pots de vin perdus pour les politicards qui se sucrent dans des licitations bidon. Ils ont tout intérêt à multiplier un maximum de chantiers routiers en un minimum de temps. C'est curieux, il y a pléthore de chantiers routiers en Wallonie, pourquoi?

  • Posté par Herold Gustave, lundi 14 novembre 2022, 13:37

    Philippe Henry: «L’urgence, c’est d’agir, d’agir!» Oui comme en juillet 2021 au barrage d'Eupen BOUFON

Plus de commentaires

Aussi en Planète

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs