Accueil Économie Consommation

Crise énergétique: 3.000 familles pourraient «perdre» le tarif social dès le 1er janvier

Les locataires de certains logements de services publics pourraient ne plus bénéficier du tarif social énergie par manque de fournisseur.

Temps de lecture: 2 min

Quelque 3.000 familles locataires de quatre sociétés de logements de service public hennuyères (La Sambrienne, Toit et Moi, Le Logis Tournaisien, Centr’Habitat) pourraient, d’ici quelques semaines, ne plus bénéficier du tarif social énergie par manque de fournisseurs, ont alerté les quatre sociétés en question lundi dans un communiqué de presse conjoint.

Les quatre sociétés, dont le contrat de fourniture de gaz et d’électricité arrive à échéance le 31 décembre prochain, sont actuellement à la recherche d’un fournisseur énergie. Dans cette perspective, elles se sont associées dans un marché commun qui reprend la fourniture d’énergie pour des bureaux et des espaces communs mais aussi celle pour des immeubles avec chaudières collectives au gaz.

À lire aussi Crise énergétique: comment bénéficier des aides du gouvernement fédéral

« Aucun fournisseur n’a remis d’offre pour ce lot. Il semblerait qu’ils ne souhaitent pas fournir d’énergie à ce tarif. Pourtant, nos locataires dans ces immeubles ont droit au tarif social », s’étonnent les quatre sociétés. Elles craignent dès lors un « effet démultiplicateur » sur l’augmentation des coûts de l’énergie pour leurs locataires et des charges dont le montant pourrait tout simplement dépasser celui du loyer.

Les quatre sociétés ont indiqué avoir alerté leur tutelle au sujet de cette situation inédite mais aussi l’Union des villes et communes de Wallonie et les ministres régionaux et fédéraux compétents.

À lire aussi Indexation automatique: à quel rythme votre salaire est-il revalorisé?

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par c006ED7, lundi 14 novembre 2022, 13:19

    Tous les jours on découvre de nouvelles conséquences de cette crise de l'énergie dont l'origine ne date pas, comme les nullités qui nous gouvernent voudraient nous le faire croire, de la guerre en Ukraine mais bien des décisions absurdes et stupides de libéraliser le marché du gaz d'une part et de vouloir se passer du nucléraire pour faire plaisir aux névrosés d'Ecolo.

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb