Accueil Société Régions Bruxelles

Micro-logement social en vue sur la parcelle Pandy

Rachetée par la commune puis détruite, la maison de l’horreur a laissé place à un chancre. Il y a quelques semaines, un porteur de projet s’est toutefois fait connaître.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Condamné à perpétuité en 2002 pour l’assassinat de six membres de sa famille, Andras Pandy possédait trois habitations dans la capitale dont deux à Molenbeek. Comme celle de la rue Vandermaelen située au cœur de Molenbeek et surnommée la maison de l’horreur car c’est dans ses caves que des ossements avaient été découverts dans les années 90.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs