Accueil Culture Musiques

La musique, de père en fils

L’édito de Jean-Marie Wynants

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 1 min

La chanson française ne manque pas de « fils ou fille de » qui s’y sont mis à leur tour. Parfois avec un succès énorme comme M, fils de Louis Chedid. Parfois en pointillé comme David, fils de Johnny Hallyday. Certains ont travaillé en famille comme Gainsbourg avec sa fille Charlotte ou Souchon avec ses fils. Mais on ne voit guère d’exemples comme le duo père-fils formé par Jacques et Thomas Dutronc. Déjà ces deux-là se ressemblent tellement qu’on pourrait presque les confondre. Musicalement, alors que, souvent, la jeune génération cherche à s’affranchir de l’influence des parents, Thomas semble avoir parfaitement digéré celle de Jacques et l’avoir intégrée à son propre univers. Certes, il y a chez lui le côté manouche qui marque la différence, mais on retrouve aussi l’humour et la nonchalance qu’on associe systématiquement à son père. Mais le plus beau dans leur duo, c’est qu’au-delà de leurs deux personnalités, c’est bien la somme de celles-ci qui parvient encore à nous surprendre et à nous séduire. Sacrés Dutronc !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs