Accueil Société Régions Bruxelles

Policier tué à Bruxelles: le suspect passera devant la chambre du conseil jeudi

L’avocat de Yassine M. n’a pas voulu faire de commentaire pour l’instant.

Temps de lecture: 2 min

Yassine M., l’homme qui a poignardé à mort un policier et blessé un second dans la nuit de jeudi à vendredi à Schaerbeek, doit comparaître devant la chambre du conseil de Bruxelles ce jeudi matin. Elle décidera ensuite si l’homme reste en détention, indique mardi le parquet fédéral. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt du chef d’assassinat et de tentative d’assassinat dans un contexte terroriste.

L’individu s’en est pris à une patrouille de police circulant en voiture rue d’Aerschot à Schaerbeek, jeudi dernier dans la soirée, vers 19h00. Alors que le véhicule était arrêté devant un feu rouge, l’homme a poignardé au cou le policier qui conduisait et a poignardé au bras le policier passager. Ce dernier a eu le réflexe d’appeler du renfort et une seconde patrouille est arrivée sur les lieux. Elle a neutralisé l’auteur de l’agression en faisant feu sur lui.

À lire aussi Policier tué à Bruxelles: la magistrature défend un travail «sérieux», mais les questions subsistent

Les deux policiers blessés ont été transportés d’urgence à l’hôpital. Le premier, Thomas M., âgé de 29 ans, est décédé des suites de sa grave blessure au cou. Le second, Jason P., âgé de 23 ans, a pu être soigné et est sorti de l’hôpital samedi après-midi. Quant à l’auteur de l’attaque, Yassine M., âgé de 32 ans, il a également été hospitalisé, où il a été placé sous mandat d’arrêt.

Cet homme, domicilié à Evere, s’était présenté, le matin des faits, dans un commissariat de sa commune. Il y a déclaré ressentir de la haine envers la police et demandé à être pris en charge sur le plan psychologique.

À lire aussi Policier tué: avant son crime, Yassine M. devait passer d’un suivi comme radicalisé à un suivi 100% psy

L’avocat de Yassine M. n’a pas voulu faire de commentaire pour l’instant.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par De Kegel André, mardi 15 novembre 2022, 19:45

    Pourquoi jeudi ? Comparution immédiate, jugement immédiat et sentence immédiate. S'il n'est pas d'accord, appel. Jugement dans 5 ou 10 ans compte tenu de la lenteur de notre "justice". Mais en attendant il ne pourra pas nuire (à condition qu'un juge pourri ne lui accorde pas un "congé")

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo