Accueil La Une Économie

Dans les bars, des diffusions aléatoires

Les établissements horeca se divisent entre ceux qui retransmettront les matches pour remplir leurs caisses et ceux qui les zapperont pour des raisons éthiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

N’espérez voir les matches de la Coupe du monde dans une joyeuse ambiance ixelloise au Belga. Le bar de la Place Flagey conservera toute sa convivialité… mais sans rencontres diffusées sur des écrans télé. « C’est une décision collégiale de toute l’équipe. Même les fans de foot ont refusé qu’on relaie le Mondial au Qatar. Avec toutes les questions éthiques qui planent au-dessus du pays organisateur, ce serait un non-sens », explique Paul de Bethune, patron de l’établissement. « Et nous espérons que notre prise de position pour cette non-diffusion fera boule de neige dans notre secteur. » Même avec le risque de se priver de clients accros de foot et de Diables ? Pour Paul de Bethune, la question est vite tranchée : « D’abord, ce n’est pas notre métier de diffuser des matches. Ensuite, dans leur for intérieur, beaucoup de gens ne sont pas à l’aise avec cette Coupe du Monde. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Twitter à deux doigts de la mort cérébrale

La modération du réseau social est en lambeaux. Les rêves libertariens d’Elon Musk se heurtent à l’intransigeance des annonceurs, des régulateurs européens et d’Apple par rapport aux contenus toxiques. Qui inondent désormais la plateforme.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs