Accueil Société

Fertilité masculine: le nombre de spermatozoïdes chute fortement et inquiète les chercheurs

Une récente étude israélienne, qui en rassemble plusieurs centaines, rapporte que le nombre de spermatozoïdes présents lors de l’éjaculation a chuté de 62 % depuis 1973.

Temps de lecture: 2 min

Une récente étude israélienne qui couvre 53 pays entre 1973 et 2018 démontre que le nombre moyen de spermatozoïdes a chuté de 62 % entre 1972 et 2018. La méta-étude qui en rassemble plusieurs centaines a été menée par le Pr Hagaï Levine de l’Université hébraïque de Jérusalem et le Pr Shanna Swan de l’école de médecine Icahn de New York.

En 45 ans, la concentration moyenne de gamètes (cellules reproductrices chez l’homme ou la femme) dans le sperme est passée de 101 millions à 49 millions par millilitre. « Cette découverte devrait nous étonner et nous inquiéter car la tendance au déclin est très rare, alors qu’il est ici très réel et semble s’accélérer. Nous sommes confrontés à un problème grave qui, s’il n’est pas atténué, pourrait menacer la survie de l’humanité », explique Hagaï Levine.

L’étude souligne que ce phénomène s’accentue chaque décennie. Dès 1985, on est passé à 1,3 % de baisse de la fertilité masculine pour arriver à 2,64 % depuis 2000. « Une chute moyenne de 2,64 % par an n’est pas anecdotique : elle correspond à une division par deux tous les 25 ans environ », souligne Shanna Swan.

Enfin, les chercheurs nous alarment également concernant le niveau de santé des hommes. Car un faible niveau de spermatozoïde dans le sperme est généralement lié à un risque accru de cancers, de maladies chroniques ou de baisse de l’espérance de vie.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, mercredi 16 novembre 2022, 12:31

    La Nature se défend contre une espèce nuisible envahissante (8 milliards!). Il y a aussi les résurgences d'anciennes maladies et l'émergence de nouvelles pandémies. Pourvu que l'humain disparaisse avant d'avoir eu le temps d'exterminer les autres espèces. Vive le réchauffement climatique !

  • Posté par Mauer Marc, jeudi 17 novembre 2022, 6:43

    Pour une fois, je suis d’accord avec toi : l’être humain s’est montré indigne de ce qui a été mis à sa disposition, et son éventuelle disparition à terme ne peut être vue, du point de vue de la terre et de la nature, que comme un soulagement !

  • Posté par El Cabron Nicolas, mercredi 16 novembre 2022, 11:50

    Poser le constat est aisé, en déterminer la ou les cause(s) est chose plus complexe. Ceci étant il conviendrait d'en savoir plus sur la cohorte analysée: origine ethnique, lieu de résidence, mode de vie, etc...

  • Posté par Adolphe BoniZeur, president du Waalse Belang, mercredi 16 novembre 2022, 11:43

    Le porno, même pour c,a, les élites sont connes.

  • Posté par Meersman Olivier, mercredi 16 novembre 2022, 10:11

    Si j'ose dire, l'action des spermatozoïdes chutent en bourse...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko