Accueil Guerre en Ukraine

La Pologne touchée par un missile: la Russie salue la «retenue» et le «professionnalisme» de la réaction américaine

Temps de lecture: 1 min

Le Kremlin a salué mercredi la « retenue » des Etats-Unis au sujet du missile tombé la veille en Pologne, assurant que la Russie n’avait « rien à voir » avec cet incident qui a suscité une flambée de tension.

« En l’occurrence, il faut noter la réaction pleine de retenue et plus professionnelle de la partie américaine », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, dénonçant l’« hystérie » de « hauts responsables de plusieurs pays ». « La Russie n’a rien à voir avec l’incident qui s’est produit en Pologne », a-t-il ajouté.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Martin Roland, mercredi 16 novembre 2022, 14:06

    Si la Fédération terroriste de Russie - Le putinistan- n'avait pas envahi et détruit toutes les infrastructures d'un pays voisin pacifique, tout cela ne serait jamais arrivé. Le gangster terroriste est donc 100 % responsable de tout cela.

  • Posté par Bartet Guy, mercredi 16 novembre 2022, 12:46

    Si c'est un missile russe qui s'écrase en Pologne suite à son interception par la défense anti-aérienne ukrainienne, cela implique bel et bien la Russie, car cela signifie qu'ils visent des cibles trop proches des frontières avec leurs engins soit-disant "de haute précision".

  • Posté par Bastin Eric, mercredi 16 novembre 2022, 12:39

    Les Russes savent qu'ils ne peuvent pas gagner cette guerre à court terme, c'est-à-dire, a minima, conquérir la totalité des obtats annexés "pour toujours", et qu'ils peuvent même la perdre. Par conséquent, ils cherchent les moyens de geler le conflit par un cessez-le-feu et l'ouverture d'un simulacre de négociations. Le pilonnage intense du territoire ukrainien va paradoxalement dans le même sens. Puisque les Russes n'ont aucune concession territoriale à offrir, le seul bénéfice pour les Ukrainiens d'un gel du conflit serait l'arrêt de ces frappes. Les Russes ont aussi compris qu'une certaine lassitude pouvait s'installer dans le camp occidental, en particulier aux Etats-Unis, même si Joe Biden n'est pas sorti affaibli des dernières élections, d'où, sans doute, ce "geste" diplomatique dans leur direction.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mercredi 16 novembre 2022, 12:04

    Tiens tiens... ce discours apaisant envers les américains constituerait-il l'amorce de quelque chose?

  • Posté par Bastin Eric, mercredi 16 novembre 2022, 11:51

    Déclaration importante, qui peut viser à diviser, mais elle est à saluer tout de même. Il faut savoir que les Etats-Majors et les ministres de la Défense des deux pays se parlent, à défaut des dirigeants, ce qui est nécessaire pour éviter des erreurs d'interprétation et une escalade incontrôlée.

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une