Accueil Léna

Navire humanitaire Ocean Viking: «Les naufragés à bord ne comprenaient pas pourquoi l’Europe les ignorait de la sorte»

Après les trois semaines d’errance en mer du navire Ocean Viking, Hannah, responsable de l’équipe médicale de SOS Méditerranée alerte : « Le manque de coordination des secours et l’attente en mer mettent des vies humaines en danger. »

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Vendredi 11 novembre, après trois semaines d’errance et 35 demandes infructueuses de débarquement en Italie, le navire Ocean Viking, affrété par l’ONG SOS Méditerranée, et les 234 migrants qu’il transportait, ont finalement été autorisés à débarquer au port militaire de Toulon, dans le sud de la France.

Sage-femme dans les zones de crise depuis 2016, Hannah, une Australienne de 33 ans, est à la tête de l’équipe médicale de SOS Méditerranée depuis deux ans. « Ne me demandez pas mon nom de famille, s’il vous plaît », nous supplie-t-elle. Simple mesure de sécurité pour se protéger d’un climat de haine de plus en plus pesant. Elle nous parle depuis la France, où, avec le reste de l’équipage et les naufragés secourus, elle a finalement touché terre après trois semaines de mission.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 27 novembre 2022, 14:27

    Pourquoi l'Europe devrait comprendre des "naufragés alors que aucun bateau n'a coulé " !!! De plus ce bateau ne respecte pas les règles édités pour les autorités puisqu'il circule avec sa balise de géolocalisation éteinte, ce qui est une infractions. Mais de cela aucune ONG n'en parle, trop embêtant !!!

  • Posté par M Gérard, jeudi 17 novembre 2022, 20:56

    ça c'est la meilleure. Ils fuient une guerre(qu'on dit) et refusent d'être accueillis là où on propose(Tunisie). DU balai. Je ne veux pas être censuré donc j'arrête.

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 17 novembre 2022, 11:24

    A entendre le récit des"naufragés", ils étaient sur une galère, c'est tout juste s'ils n'ont pas été forcés de ramer ce qui dans la bouche de gens dont le seul but est de s'installer à charge pérenne du pays d'accostage est délirant car de plus ils croyaient y être attendus comme des sauveurs. Et lorsque le débarquement en Tunisie était évoqué, c'est directement balayé car les naufragés n'en voulaient pas, ce sont eux qui décident de la destination alors qu'un vrai naufragé porte au pinacle ses sauveurs et s'abstient de toute remarque désobligeante sur le pays de proximité où on l'aurait débarqué..

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 17 novembre 2022, 14:38

    Ces personnes ne sont pas des " naufragés de la mer ", se sont des candidats à l'immigration économique et surtout vers l'Europe, pas les pays du Maghreb car dans ses pays là, aucun soutien sinon la prison et surtout ont ferment sa gueule !!! Et en Europe il y a des cons qui croient ce que ses pauvres immergés racontent !!! Quand au bateau, ce n'est pas pour rien si 'il supprime sa géolocalisation !!!!! Cela évite beaucoup, mais alors beaucoup d'(ennuis .

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 17 novembre 2022, 14:38

    Ces personnes ne sont pas des " naufragés de la mer ", se sont des candidats à l'immigration économique et surtout vers l'Europe, pas les pays du Maghreb car dans ses pays là, aucun soutien sinon la prison et surtout ont ferment sa gueule !!! Et en Europe il y a des cons qui croient ce que ses pauvres immergés racontent !!! Quand au bateau, ce n'est pas pour rien si 'il supprime sa géolocalisation !!!!! Cela évite beaucoup, mais alors beaucoup d'(ennuis .

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs