Accueil Opinions Éditos

Le souffle de la guerre soudain si proche, à un rien de la paix

La chute d’un missile sur un village de Pologne aurait pu déclencher un engrenage fatal si le sang-froid n’avait pas prévalu.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Il aurait suffi d’un rien, une riposte immédiate, un emballement non contrôlé, une authentification erronée ou manipulée, un dirigeant qui perd ses nerfs, et le monde basculait dans la troisième guerre mondiale. Un fil, une étincelle : c’est donc cela qui sépare désormais la paix de la guerre.

Mardi après-midi, lorsque la chute d’un missile sur un village de Pologne apparaît sur les écrans, c’est toute la planète qui retient son souffle. Toute attaque ennemie sur le territoire de l’Otan implique la solidarité des membres et soudain, dans les têtes, ce sont des images qu’on croyait réservées aux livres d’histoire qui resurgissent et affolent. L’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand et de son épouse à Sarajevo précipitant les populations dans la guerre de 14-18, deux balles, un meurtre et l’Europe basculait dans quatre ans d’horreurs, d’affrontements et de mort. En étions-nous là ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 17 novembre 2022, 12:26

    100% d'accord que "deux polonais" tués (ttes mes excuses) ne valent pas une troisième guerre mondiale et bravo aux Occidentaux pour le narratif qui a été trouvé (S300 Ukrainien et bla-bla). Par contre je m'insurge que l'on traite le Président Zelenski presque de "menteur", pour avoir déclaré que c'était un missile Russe ... et que l'on passe sous silence que le tapis de missiles Russes était en train de conduire à la mort les civils Ukrainiens cet hiver !!

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 17 novembre 2022, 21:29

    Monsieur Bastin. Je ne vous fous ferai pas l'affront de vous re-situer dans quel camp je me trouve. De même et au risque de me répéter : j'approuve INTÉGRALEMENT la "solution- narratif" qui a été trouvé ... plutôt qu'une confrontation/ escalade directe Russie-Otan ... avant même que toutes les parties ne puissent analyser/discuter ENSEMBLE (Pologne-Otan ; Russie; et Ukraine) ! >>> Il ne s'agit donc pas de parler d'une "manipulation" occidentale : Ce que je rejette FERMEMENT ... c'est que l'on traite le Pdt Zelenski de "menteur" ... alors qu'il a (peut-être) été sacrifié sur l'autel de la PAIX ! Et pour le surplus ... quel SILENCE pour la centaine de missiles tirés par les Russes chaque jours : C'est l'hiver là-bas. Savez-vous quelle est la température actuelle dans les foyers en Ukraine, sans chauffage ?. Chez moi, il ne fait pas moins de 22 degrés à l'intérieur ! Ce que font les Russes est simplement criminel et me rappelle "l'Holodomor" de Staline.

  • Posté par Bastin Eric, jeudi 17 novembre 2022, 15:18

    Pourquoi ce "narratif qui a été trouvé" ? Si les partisans de l'Ukraine se mettent eux aussi à prétendre que les Occidentaux manipulent la vérité, je ne sais pas où l'on va mais la guerre de la (dés)information est mal partie. Qu'un missile russe ou un missile ukrainien ou les deux soient tombés sur un tracteur à la frontière ukraino-polonaise ne change rien à l'affaire : c'est un accident et les Occidentaux ont réagi comme il convenait de le faire. Il y a déjà eu des incidents bien plus graves comme un avion militaire abattu en plein vol par les Russes ou les Turcs dans le cadre de la guerre en Syrie. Dans ce cas, on se parle, on s'excuse, et l'affaire en reste là. Seule une attaque avérée et délibérée pourrait ("pourrait", car ce n'est pas automatique) enclencher l'art. 5 de l'Otan. Il était évident ici qu'on n'était pas du tout dans ce cas de figure. Pas besoin donc de "trouver un narratif" +/- bidon pour éviter l'escalade.

  • Posté par Bastin Eric, jeudi 17 novembre 2022, 11:28

    M'enfin ... Qui peut croire que l'on a été à un cheveu d'une catastrophe pour un ou deux missiles tombés à la frontière ukraino-polonaise ? Ce n'est pas un indident anodin, évidemment, mais de là à imaginer qu'il aurait pu engendrer une riposte militaire immédiate, c'est absurde. Le vrai danger est nucléaire, parce qu'il peut entraîner, lui, une riposte rapide et une situation incontrôlable. Mais les services de renseignements américains ont toujours dit qu'ils ne percevaient aucun signe de préparatifs russes en ce sens et qu'il y en aurait, perceptibles, le cas échéant.

  • Posté par collin liliane, jeudi 17 novembre 2022, 9:24

    Rien n'a basculé; Mais pourquoi rater une occasion de se faire peur?

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs