Accueil Monde États-Unis

Midterms: les Républicains remportent une majorité des sièges à la Chambre des représentants, Joe Biden réagit

Le Parti républicain a finalement remporté la majorité des sièges à la Chambre des représentants.

Temps de lecture: 2 min

Les Républicains ont repris le contrôle de la Chambre des représentants, selon des médias américains mercredi, ce qui leur donne un pouvoir de blocage sur la politique de Joe Biden jusqu’en 2024 et entraîne une division du Congrès. NBC, CNN, Fox News et CBS ont projeté mercredi que les Républicains disposeraient d’au moins 218 sièges à la Chambre, c’est-à-dire la majorité des 435.

AFP_32NN6DC-1.retina.jpg

Après avoir échoué à s’emparer du Sénat, le parti conservateur ne disposera toutefois que d’une très courte majorité à la chambre basse, bien loin de la «vague géante» promise par Donald Trump, qui a pourtant annoncé mardi soir une nouvelle candidature à la Maison Blanche. Les lieutenants de l’ancien président ont en effet recueilli des résultats très mitigés aux élections de mi-mandat.

«Les Américains sont prêts pour une nouvelle direction, et les républicains de la Chambre sont prêts à agir», a salué le chef des républicains à la Chambre, Kevin McCarthy, désormais favori dans la course à la tête de cette assemblée, l’actuelle «speaker» Nancy Pelosi ayant perdu sa majorité démocrate.

Biden félicite les Républicains

Le président américain Joe Biden a félicité le leader des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, pour la victoire de son parti, qui a remporté la majorité des sièges à la Chambre des représentants au terme des élections de mi-mandat. « Je vais travailler avec quiconque – républicains ou démocrates – prêt à œuvrer avec moi pour agir », a déclaré M. Biden dans un communiqué.

Le président a aussi affirmé que « les élections de la semaine dernière ont démontré la force et la résilience de la démocratie américaine. Il y a eu un rejet massif de ceux qui remettent en cause les résultats des élections, de la violence politique et de l’intimidation ».

« Lors de cette élection, les électeurs ont clairement exprimé leurs préoccupations : la nécessité de réduire les coûts (…) et de préserver notre démocratie », a-t-il ajouté.

À lire aussi Le grand ratage républicain des midterms

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par ~ AJD, jeudi 17 novembre 2022, 9:59

    Et n'oubliez pas que les conservateurs ont plusieurs branches : economie liberale, libertarian, conservateur socialement parlant et... les extremes MAGA: comme des Le Pen: protectionisme à outrance et anti "wokisme" (a juste titre) Et de l'autre, les democrates, economie libérale, interventionisme dans le monde et plan social plus avancé... Et l'aile dure democrate: marxiste en puissance! Wokisme, racialisation de tout, ouverture des frontieres, rage taxatoire, contrôle total de la population, avortement possible jusqu'a terme, ... Les deux camps ont leurs extremistes

  • Posté par ~ AJD, jeudi 17 novembre 2022, 9:52

    @charles, apres les mid terms, les democrates ont mis toute leur energie à attaquer trump par tous les moyens possibles. Ils ont occupé les media pendants 2 ans avec des attaques incessantes. Rien de bien niuveau.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 17 novembre 2022, 10:27

    Ne tenez pas compte de mon commentaire ci-dessous.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 17 novembre 2022, 10:26

    Les démocrates n'ont pas fait qu'attaquer Trump. Ils ont surtout attaqué sa (non)politique qui consiste à nié le résultat des élections de 2020 et avoir provoqué une insurrection meurtrière au Capitole en janvier 2021. Les attaques contre Trump est en fait une contre-attaque à son assaut envers la Démocratie aux E.U., qui est du reste toujours bien en marche. Par ailleurs, ils ont mené de réelles politiques qui produisent des résultats que les citoyens US peuvent mesurer.

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , jeudi 17 novembre 2022, 8:02

    Rien du tsunami rouge annoncé mais (faible) majorité quand même, de l'ordre de 9 sièges sur 435, ce qui est évidemment un vrai échec pour le Gop s'agissant de mid- terms où le gain habituel en sièges pour l'opposition est toujours de plusieurs dizaines de nouveaux élus. Il n'empêche le contrôle de la Chambre va permettre dès janvier d'entraver en tous domaines l'action de Biden et ce pour quelque motif que ce soit , l'essentiel consistant à faire le siège de la Maison Blanche, car à n'en pas douter côté républicain la campagne électorale pour les primaires, et au delà la présidentielle, va bel et bien débuter dès maintenant ! On fera donc élan de radicalité à l'égard du pouvoir en place et la surenchère en ce domaine sera de mise pour éviter que le courant MAGA ne prenne le dessus dans le débat politique interne. Une procédure d'impeachment de Biden sera vraisemblablement lancée à la Chambre ( sans espoir puisque le Sénat demeure démocrate) , histoire d'occuper le devant de la scène pour un an. La députée plus trumpiste que Trump ,Marjorie Taylor Greene , a récemment qualifié la Maison Blanche de "syndicat du crime"... Des commissions d'enquête tous azimuts seront également mises sur pied dans le même but. Les désormais deux courants du GOP vont donc faire "oeuvre" d'imagination constante pour affaiblir au maximum Biden et le camp démocrate, chacun au sein du parti veillant à être le plus radical possible . Dans ce contexte il n'y aura aucune perspective de législation bipartisane possible d'ici à 2024, sauf peut-être, et dans quelle mesure, pour ce qui concerne l'aide à l'Ukraine. Il sera vraisemblablement possible de trouver une dizaine d'élus républicains pour constituer avec les 206 sièges démocrates une majorité de rechange. Pour le reste, le "gouvernement Biden" sera condamné à la paralysie pendant deux ans...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une