Accueil Culture Livres

Julien Dufresne-Lamy: «La littérature, c’est un voyage vers l’autre»

« Les Bienheureux » porte la voix de ceux qui n’en ont pas, les enfants atteints du syndrome de Williams-Beuren et leurs parents.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Les Bienheureux, Julien Dufresne-Lamy, Plon, 237 p., 19 €, ebook 13,99 €.

Il y a dans chaque maladie rare le chuchotement d’un roman, le frémissement d’une histoire. Dans celle-ci, ils ont tous les yeux bleus. » C’est le début du roman. Ces yeux bleus, ce sont ceux de neuf enfants. Tous touchés par une maladie orpheline, un syndrome sans réponse thérapeutique : le syndrome de Williams-Beuren, décrit en 1961 pour la première fois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs