Accueil Culture Livres

Suzanne Lilar, Vivian Gornick... Les poches des Livres du Soir.

Deux autrices, séparées par un océan et par le siècle, cherchent dans leur mémoire les racines de leur vocation littéraire. Ce qu’il ne faut pas manquer en poches.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Une enfance gantoise ****

Suzanne Lilar

Le dernier des monstres de la littérature francophone flamande (1901-1992) revient de manière thématique sur ses années d’enfance. Le style est un régal, le sujet est fascinant : fille d’un Anversois et d’une Gantoise, Lilar met juste ce qu’il faut de distance pour éclairer la petite bourgeoisie du début XXe, ce que signifiaient religion et patrie, la complexité des choix linguistiques et combats sociaux de l’époque, en y ajoutant la madeleine que peut être le grincement du tramway. Un très beau travail d’édition patrimoniale.

Postface de Clément Dessy, Espace Nord, 240 p., 9 €

Inépuisables ***

Vivian Gornick

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs