Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Le Canada fait le plein de confiance avant d’affronter les Diables rouges (vidéos)

Le Canada, premier adversaire de la Belgique à la Coupe du monde, a refermé sa préparation par une victoire tardive contre le Japon ce jeudi (1-2).

Temps de lecture: 2 min

Première équipe qualifiée pour le Mondial 2022 dans la zone CONCACAF, le Canada a refermé sa préparation ce jeudi, à Dubaï, par une victoire contre le Japon. Une semaine après le partage concédé contre le Bahreïn (2-2), les Canucks ont fait le plein de confiance en s’imposant dans les derniers instants de le partie (1-2). Un résultat probant, d’autant que, dans le contenu, il y a eu pas mal de choses intéressantes. Le Canada pourra s’appuyer sur cette rencontre pour préparer minutieusement le match contre les Diables rouges (mercredi 23/11)

Excepté Alphonso Davies – blessé à la cuisse gauche, d’où une situation qui inquiète au plus haut point – et Stephen Eustaquio – le joueur de Porto est resté sur le banc –, John Herdman avait opté pour un onze de base qui devrait être celui choisi face aux Diables rouges (Buchanan, Larin et David titulaires notamment). Contre une équipe nipponne largement remaniée, le Canada s’est rapidement fait piéger. Sur un ballon a priori anodin, une erreur de jugement entre le gardien et un défenseur a permis à Yuki Soma d’ouvrir le score (9e).

La sélection à la feuille d’érable ne baissait pas les bras pour autant. Quelques minutes plus tard (22e), à la suite d’un corner et d’une reprise du capitaine Atiba Hutchinson, Steven Vitoria remettait les deux nations à égalité. De quoi récompenser une nette domination, dans les chiffres, pendant le premier acte.

Après la pause, ce fut surtout l’occasion de donner du temps de jeu à certains éléments, tant du Japon que du côté du Canada. Herdman en a profité pour faire monter six joueurs au cours de la deuxième période. Une seconde mi-temps qui fut moins rythmée. Alors que l’on se dirigeait vers un score de partage, Laryea a obtenu une faute dans le rectangle japonais. Suffisant pour que Lucas Cavallini prenne ses responsabilités et transforme le penalty d’une panenka (90e). Un but qui offre au Canada une très jolie victoire à six jours d’affronter les Belges.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb