Accueil Sports Tennis ATP - WTA

Carlos Alcaraz, l’évasion fulgurante

À seulement 19 ans et demi, il est désormais le plus jeune nº1 en fin de saison de l’histoire, mettant fin à 18 ans d’hégémonie du « Big 4 ». Voici deux ans, il n’était encore « que » le 141e joueur mondial. Il brise tous les records de précocité avec déjà, comme objectif en 2023, de se concentrer sur les Grands Chelems et d’ajouter d’autres prestigieux titres à son premier sacre à l’US Open. Phénoménal !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Evidemment qualifié pour les Masters ATP, en tant que nº1 mondial, Carlos Alcaraz ne pouvait cacher sa déception de manquer l’ultime grand rendez-vous de l’année, en raison d’une alerte aux abdos, ressentie à Paris-Bercy. Mais il a tout de même rejoint Turin, avec son large sourire, pour soulever, non sans mal, la grosse coupe de « numéro un ATP de l’année ». Un événement quand on sait que ça faisait 18 ans (7 fois Djokovic, 5 fois Federer et Nadal, et 1 fois Murray) que cette fameuse coupe n’avait échappé aux mains du « Big 4 ». Tout un symbole quand on sait que « Carlitos » n’a toujours que 19 ans et demi…

On se revoit deux ans en arrière, en train d’écrire un article sur les futures stars à suivre sur le circuit, en pointant le jeune gars de Murcie, pas encore 18 ans, mais encore « coincé » au 141e rang mondial.

Quelle ascension fulgurante, quelle précocité !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en ATP - WTA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs