Accueil Monde Asie-Pacifique

La Corée du Nord tire un missile balistique qui retombe en mer du Japon, la tension monte d’un cran

Nouvelle escalade entre la Corée du Nord, la Corée du Sud et le voisin japonnais ce vendredi. Ce qui semblerait être un missile balistique intercontinental est retombé en mer à l’intérieur de la Zone économique exclusive (ZEE) nippone.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a déclaré vendredi qu’un missile nord-coréen semblait être retombé en mer à l’intérieur de la Zone économique exclusive (ZEE) nippone, au large de l’île septentrionale d’Hokkaido.

« Le missile balistique lancé par la Corée du Nord semble être retombé dans notre ZEE à l’ouest d’Hokkaido », a déclaré M. Kishida à des journalistes depuis Bangkok où il participe à un sommet asiatique, en qualifiant ce tir d’« absolument inacceptable ». Il a toutefois précisé qu’aucun dégât n’avait été signalé sur des navires ou des avions.

À lire aussi Corées: «Désormais, dès qu’il y aura un essai militaire au Nord, il y aura une réponse au Sud»

Des provocations d’une fréquence sans précédant

La ZEE nippone s’étend jusqu’à 200 milles nautiques (370 kilomètres) de ses côtes. « Nous avons sévèrement protesté auprès de la Corée du Nord. (Celle-ci) répète les actes de provocation à une fréquence sans précédent. Nous réitérons avec force que c’est absolument inacceptable », a dit M. Kishida. « Le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud doivent se coordonner de près pour oeuvrer à la dénucléarisation complète de la Corée du Nord », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida avait affirmé jeudi avoir fait part au président chinois Xi Jinping de « sérieuses inquiétudes » sur plusieurs questions de sécurité régionale lors de leur rencontre à Bangkok.

Selon l’armée sud-coréenne, la Corée du Nord a lancé vendredi un missile balistique intercontinental (ICBM), dernier d’une série record de tirs ces dernières semaines, alors que Séoul et Washington s’attendent à un essai nucléaire imminent de la part de Pyongyang.

L’état-major sud-coréen « estime que la Corée du Nord a lancé un ICBM », a déclaré à l’AFP un responsable de la Défense, sans plus de détails. Un peu plus tôt, l’armée du Sud avait indiqué avoir détecté « le lancement d’un missile balistique non-identifié en direction de l’est ».

À lire aussi «Un conflit pourrait éclater à tout moment» en Corée du Nord, selon la Chine

Réunion d’urgence

La vice-présidente américaine Kamala Harris rencontrera conjointement vendredi les dirigeants du Japon, de la Corée du Sud, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada après que la Corée du Nord a tiré un missile balistique intercontinental, a déclaré un responsable américain.

Mme Harris, qui participe à un sommet Asie-Pacifique à Bangkok, rencontrera les cinq dirigeants en marge du sommet « pour se consulter sur le récent lancement d’un missile balistique par la RPDC » (Corée du Nord, NDLR), a déclaré le responsable de la Maison Blanche.

La réunion réunira les Premiers ministres Fumio Kishida du Japon, Han Duck-soo de la Corée du Sud, Anthony Albanese de l’Australie, Jacinda Ardern de la Nouvelle-Zélande et Justin Trudeau du Canada.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, vendredi 18 novembre 2022, 7:31

    C’est interpellant de voir à quel point patapouf, que personne n’envisage d’agresser, se secoue juste pour montrer qu’il existe, ce dont nous nous foutons absolument !

  • Posté par Bartet Guy, vendredi 18 novembre 2022, 13:46

    Patapouf ! Ça lui va vraiment bien, ah ah.

Aussi en Asie-Pacifique

Séisme en Indonésie: 44 morts et 300 blessés

Un tremblement de terre de magnitude 5,4 a frappé lundi une région au sud de la capitale indonésienne, où le séisme a fait trembler les immeubles. Près de vingt personnes ont été tuées.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une