Accueil La Une Culture

Alain Chabat, le cancre devenu roi des «Nuls»

Il était nul et malheureux à l’école. Il est devenu le roi heureux des « Nuls » à la télévision, avant de conquérir le cinéma. Portrait d’un homme qui n’a jamais déserté ses rêves d’enfance. Son retour au petit écran, ce lundi soir, est l’un des événements de l’année.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

C’est l’histoire d’un cancre. Mauvais à l’école. Trrrèèès mauvais à l’école. Et malheureux d’y épuiser ses culottes courtes. Entre ses années de collège et de lycée, il fréquente onze établissements. Double, redouble, re-redouble… Il finit par passer deux fois son bac… et paf, c’est deux fois raté. Qu’est-ce qu’on va faire de lui ?, s’interrogent Maurice et Renée, ses parents juifs, qui lui ont donné la vie le 24 novembre 1958… C’était à Oran, en Algérie, où la famille resta jusqu’en 1963, avant de migrer vers la région parisienne.

Que faire d’un loustic pareil, oui, d’un gamin jouette et immature qui ne pense qu’à s’amuser, ne consentant à envisager l’avenir et la vie adulte qu’en « successeur de Walt Disney » ? Et quand grandira-t-il enfin ? Le rêve du jeune Alain Chabat, alors ? « Faire des dessins animés, créer des parcs d’attractions », confie-t-il en 1982 au Matin de Paris. Ou alors, « devenir chanteur de rock » !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs