Accueil Sports Coupe du monde

Une Coupe du monde en mal de pop stars… ou le contraire

Dua Lipa, Shakira, Rod Stewart, tous ont décliné l’offre du Qatar de participer à la grande fête du football. Un revers pour l’émirat ? Pensez donc !

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 5 min

C’est ce dimanche à 15 heures dans le stade Al-Bayt à Al-Khor que sera officiellement lancée la Coupe du monde 2022. Au programme, un spectacle comme vous n’en aurez jamais vu ! Mais il y a un problème, la cérémonie d’ouverture manque de pop stars… Celles-ci rechignent, citant les droits humains, la corruption, l’écologie…

Dua Lipa, pressentie pour animer la cérémonie, a été la plus claire à ce sujet : « J’ai hâte de visiter le Qatar lorsqu’il aura rempli tous les engagements qu’il a pris en matière de droits humains lorsqu’il a remporté le droit d’organiser la Coupe du monde ». Rod Stewart a refusé une offre d’un million de dollars pour se produire sous prétexte que ce n’était « pas la bonne chose à faire ». Même Shakira, pourtant présente à (quasi) chaque Coupe du monde depuis 2006, a dit non !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par meyer jean, dimanche 20 novembre 2022, 10:19

    A qui doit on ces magouilles qataris ? A Michel Platini, footballeur mondial à trois reprises au milieu des années 1980, plus tard fils adoptif politico-sportif de Sepp Blatter et, en tant que patron de l'UEFA, membre du comité exécutif de la Fifa, qui à l'époque décidait encore exclusivement des récompenses de la Coupe du monde. Peu avant les élections au Qatar, Platini a dîné avec Nicolas Sarkozy et le prince qatari, aujourd'hui émir, Tamim bin Hamad al-Thani. Ce faisant, il s'est laissé convaincre de voter pour le Qatar au lieu des États-Unis – et a probablement convaincu lui-même trois autres électeurs. Résultat au scrutin final : USA 8, Qatar 14. Faites le calcul par vous-même : le fils de Platini, Laurent, est devenu peu après le responsable européen de Qatar Sports Investments. Il y' en a de ces coïncidences.?!?

  • Posté par meyer jean, dimanche 20 novembre 2022, 10:18

    Ce mondial, ce Qatar ça pue les magouilles. Et celui qui s y rend, contribue à ça. Honte!

  • Posté par Patric Stun, dimanche 20 novembre 2022, 11:26

    J’espère que vous direz de même pour les entreprises qui y répondent aux appels d’offres

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Coupe du monde: le Maroc bouscule l’ordre mondial

À l’aube des quarts de finale, on retrouve encore cinq nations européennes, les deux cadors du continent sud-américain (Brésil, Argentine) et un invité surprise africain. À son niveau, le Maroc a en quelque sorte chamboulé la hiérarchie établie.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs