Accueil Belgique Politique

Alexia Bertrand: quand la porte est fermée, la libérale passe par la fenêtre

Devenue secrétaire fédérale d’Etat au Budget, Alexia Bertrand obtient un poste et des compétences sur mesure. Une victoire pour l’ex-cheffe de groupe MR au Parlement bruxellois qui visait une carrière ministérielle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Oui, bien sûr, je suis candidate à la ministre-présidence bruxelloise en 2024. » Les propos d’Alexia Bertrand dans la Libre Belgique remontent au 20 août dernier. Trois mois plus tard, l’avocate de formation a troqué sa casquette de cheffe de groupe MR au Parlement bruxellois pour celle de secrétaire d’Etat au fédéral. Nul doute que la Bruxelloise de 43 ans doit savourer le moment. Elle ambitionnait, depuis des années, une place dans un gouvernement. Si possible au fédéral. L’ancienne cheffe de cabinet de Didier Reynders a toujours éprouvé une appétence pour ce niveau de pouvoir. L’été dernier, la conseillère communale de Woluwe-Saint-Pierre pensait enfin son moment venu. Son nom circulait avec insistance pour remplacer Sophie Wilmès aux Affaires étrangères. Ce fut le nom de l’ex-journaliste Hadja Lahbib qui sortit du chapeau du président du MR. Une saison plus tard, les deux libérales deviennent collègues.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par dams jean-marie, samedi 19 novembre 2022, 9:02

    Après Assita Kanko pour la NVA le MR perd Alexia Bertrand pour l'Open Vld ! Dommage que les flamands ne veulent pas les membres du PS et Ecolo ! Bientôt la fin du MR ???

  • Posté par Bergen Willem, dimanche 20 novembre 2022, 9:57

    sagesse ?

Aussi en Politique

Budget: la Wallonie attend la sanction de Moody’s

L’an dernier, l’agence de notation avait dégradé l’appréciation de la Région juste avant les débats budgétaires. Cette fois, la note se fait attendre. Suspense : le déficit est revu à la baisse, mais la dette continue de s’accroître.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs