Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Diables rouges: ce qui va, ce qui ne va pas

La défaite face à l’Égypte (1-2) n’a pas laissé de traces visibles au Hilton Salwa Beach Resort. Après un week-end samedi à l’installation et à la récupération, la préparation pour le match du Canada a débuté dimanche.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

Après un entretien avec le groupe, Roberto Martinez continue à jongler avec des équilibres souvent fragiles. Entre ce qui le rassure et ce qui le perturbe. Tour d’horizon des états d’âme du sélectionneur.

Le points d’interrogation de Martinez

1 Lukaku : un retour au mental annoncé mais plus dure sera la rechute

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par KWINTNER FREDERIC, lundi 21 novembre 2022, 15:19

    Je ne comprends pas le déni de nos spécialistes concernant cette équipe nationale qui s'apparente davantage à un tigre de papier qu'à un bloc soudé se battant comme un beau diable. Le jeu développé par les Diables est affligeant, indigent, sans âme, lent et stéréotypé. Un des plus pauvres de toutes les équipes présentes à cette coupe du monde (le jeu du Qatar est pire évidemment). Un manque de maturité criant, qui fait mal aux yeux, pour 1 équipe supposément expérimentée. Les Diables sont incapables de prendre le jeu à leur compte, d'accroître la vitesse d'exécution et de renverser des blocs compacts. C'était le cas en 2018 contre la France (dixit Philippe Albert), contre l'Italie en 2021. Et problème récurrent contre l'Egypte vendredi. Ils n'ont pas progressé d'un iota sous Martinez qui aurait dû partir après le cuisant échec de l'Euro 2021. Les experts évoquent tout (la psychologie de Martinez, les pérégrinations des uns et des autres,...) sauf l'essentiel, à savoir le fiasco sur le terrain. Mais la réalité va nous revenir comme 1 boomerang en pleine figure. Les Diables vont se faire sortir sans gloire au 1er tour. Chronique d'un fiasco annoncé. Le déni général est incompréhensible et Martinez ne mérite pas tant d'indulgence.

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs