Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: le Qatar logiquement battu par l’Equateur dans le match d'ouverture (vidéos)

Le Qatar s’est incliné contre l’Équateur (2-0) lors du match d’ouverture de son Mondial, dimanche au stade Al-Bayt d’Al-Khor, devenant le premier pays organisateur de la compétition à perdre pour son entrée en lice.

Temps de lecture: 2 min

L’Équateur n’a pas tremblé. Opposé au Qatar, pays hôte, lors du match d’ouverture de ce 22e Mondial, il s’est imposé 0-2 dans le sillage d’un doublé de son capitaine Enner Valencie, dimanche dans le groupe A.

Après un rapide premier goal de Valencia, annulé pour une position de hors-jeu après intervention du VAR, l’attaquant de Fenerbhace a inscrit le premier but de cette 22e édition du Mondial, convertissant un penalty concédé par Al Sheeb (0-1, 16e). Contre des Qataris dépassés dans tous les secteurs, Valencia a doublé l’avance de ’La Tri’ d’une superbe tête décroisée (0-2, 31e).

La deuxième période a vu les troupes de l’Argentin Gustavo Alfaro tranquillement gérer la rencontre. L’Équateur, après avoir manqué le Mondial 2018 en Russie, a bien lancé sa compétition. De son côté, le Qatar, qui a manqué de sauver l’honneur sur une volée de Mohammed Muntari (86e), devra afficher un bien meilleur visage s’il veut ne fut-ce que glaner un point.

À lire aussi Coupe du monde de football: le vrai visage du Qatar

Côté équatorien, le Genkois Angelo Preciado a disputé tout le match au poste de back droit alors que Moises Caicedo, passé par le Beerschot la saison dernière, a cédé sa place à la 90e.

La seconde rencontre de la première journée du groupe A est prévue lundi entre le Sénégal et les Pays-Bas (17h00).

À lire aussi Pourquoi vous ne verrez pas la Coupe du monde en 4K sur votre télévision

Revivez les moments forts de la rencontre  :

Le classement  :

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Lionel Messi, le plus grand de tous les temps?

Lionel Messi enfin sur le toit du monde. L’Argentin a complété son armoire à trophées et hérite d’une place encore plus confortable à la table des plus grands. À 35 ans, il pourrait même s’offrir le luxe de présider cette assemblée de légendes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb