Accueil Immo

Immobilier: le gouvernement wallon double l’abattement pour favoriser l’accès à la propriété

Le gouvernement wallon veut favoriser l’accès à la propriété, notamment chez les jeunes. Le coup de pouce fiscal entrera en vigueur en 2023.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement wallon s’est entendu sur une réforme partielle de la fiscalité immobilière. Le décret approuvé en fin de semaine dernière devrait s’appliquer dès l’été 2023. Il bénéficiera aux primo-acquérants, notamment les jeunes qui éprouvent de plus en plus de difficulté à financer l’achat de leur habitation. La décision wallonne peut se résumer en une formule simple : l’abattement fiscal sur les droits d’enregistrement sera doublé.

La notion de primo-acquérant mérite d’être précisée. Il vise en réalité l’habitation unique. « Une même personne ou un même ménage peut bénéficier plusieurs fois de la mesure à la seule condition qu’il s’agisse toujours de sa seule habitation en propriété. Il est donc permis de commencer par exemple par acheter un studio, pour ensuite passer à un appartement et finalement acheter une maison selon l’évolution familiale, si l’on revend le bien précédemment acquis », précise le cabinet d’Adrien Dolimont (MR), le ministre wallon des Finances.

Depuis 2018, l’abattement sur les droits d’enregistrement s’élève à 20.000 euros, ce qui représente un gain net de 2.500 euros pour l’acquéreur. Cette mesure a bénéficié à près de 25.000 ménages par an depuis sa création. L’avantage sera donc bientôt doublé, de 20.000 à 40.000 euros, soit un avantage fiscal réel pouvant aller jusqu’à 5.000 euros pour un bien soumis au taux normal de l’enregistrement de 12,5 %.

À lire aussi Quel visage aura l’immobilier de demain?

Ce doublement de l’avantage vaut en tout cas pour une acquisition jusqu’au montant de 350.000 euros. L’avantage sera dégressif entre 350.000 et 500.000 euros, et sera limité à 20.000 euros au-delà de 500.000 euros.

A noter enfin qu’une disposition est aussi prévue pour l’acquisition d’un terrain à bâtir ou pour l’achat d’une habitation en cours de construction ou sur un plan. Dans ces cas, l’abattement de 40.000 euros vaudra pour une opération inférieure à 175.000 euros.

« Il ne serait pas logique d’octroyer un avantage similaire sur un terrain de 350.000 euros sur lequel sera érigée une construction portant la valeur totale de l’habitation nettement au-delà de cette somme. La disposition ainsi paramétrée permet de garantir une certaine équité », justifie le cabinet Dolimont.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Lora Garcia Javier, lundi 21 novembre 2022, 14:43

    Pour info, en Flandre la première acquisition immobilière est soumise à des droits d'enregistrement de ... 3% ...

  • Posté par c006ED7, lundi 21 novembre 2022, 14:30

    Moritz Montanez : même chose chez moi : chantier en pause suite à une séparation où j'ai du me battre pendant 2 ans pour conserver ma maison et ne pas finir à aller quémander un logement social avec mes enfants sous le bras. Je me suis pris la même attaque de sous-individus, dressés comme des chiens de chasse pour traquer le fraudeur, se croyant tout permis, n'écoutant rien. A un moment, il ne faudra pas s'étonner qu'une personne désespérée se point dans une administration et fasse un carnage.

  • Posté par dams jean-marie, lundi 21 novembre 2022, 12:47

    Il faut supprimer totalement les frais monstrueux d'acquisitions ! Les taxes annuelles qui gravitent autour des immeubles ( fédérales, provinciales et communales ) devraient suffire ! C'est de l'escroquerie idem pour les droits de successions !!!

  • Posté par c006ED7, lundi 21 novembre 2022, 11:03

    Quelques miettes jetés aux pigeons de contribuables pour faire croire qu'on fait quelque chose. Pendant ce temps, le foncier ne fait qu'exploser pour financer le train de vie délirant de la Région Wallonne : région en situation d'obésité morbide à force de créer de l'emploi pour les électeurs socialistes. Il est surtout urgent que de nouveaux partis politiques se créent avec des programmes ambitieux : purgés le système des inutiles et autres glandouilleurs. Un programme raisonnable viserait diviser par 2 sur 20 ans le nombre d'emploi publique par une politique ambitieuses d'économie.

  • Posté par Moritz Montanez, lundi 21 novembre 2022, 11:25

    Il y a 3 semaines, j'ai reçu un courrier très sec et menaçant pour savoir si j'ai terminé les travaux de rénovation de ma maison. En effet, l'été dernier, j'espérais terminer ces travaux, financés sur mon épargne. Depuis, la crise énergétique et l'explosion des coûts de construction, qui n'ont pas, eux, privé la RW de ses projets somptuaires, sont arrivés. Ils attendent ma réponse pour... augmenter le cadastre ! Cette pression de petits fonctionnaires déconnectés investis de bullshit jobs créés pour des encartés a quelque chose de systémiquement pourri.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Immo

Voir plus d'articles
La UneLe fil infoCommentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo