Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: les Pays-Bas ont fait la différence en fin de match face au Sénégal (0-2)

Les Néerlandais ont marqué des buts à la 84e et dans les arrêts de jeu.

Temps de lecture: 3 min

Après Qatar-Équateur dimanche, la seconde rencontre de la première journée du groupe A opposait les ‘Oranje’ aux ‘Lions de la Teranga’. Les Néerlandais, absents en Russie en 2018, ont retrouvé du jus depuis le retour sur le banc de Louis van Gaal. Portés par des cadors du football mondial, comme Virgil van Dijk et Frenkie De Jong, ils partaient avec une longueur d’avance sur des Sénégalais orphelins de leur vedette Sadio Mané, blessé et forfait. La logique a finalement été respectée…

Les vidéos des buts

Le résumé du match

Les Pays-Bas ont entamé leur Coupe du monde par un succès (2-0) à l’arraché face au Sénégal grâce à des buts de Cody Gagpko et de Davy Klaassen à la toute fin d’un match souvent frustrant pour les attaquants.

L’ailier du PSV Eindhoven, très en vue dès les premières minutes de jeu, a sorti le stade Al Thumama de sa torpeur en reprenant victorieusement de la tête un service remarquable de Frenkie De Jong (84e).

Dans les ultimes secondes (90+9), Davy Klaassen entré en jeu quelques minutes plus tôt, profitait d’un ballon mal repoussé par Edouard Mendy suite à un envoi de Depay pour fixer le score à 2-0.

Avant cela, les deux favoris du groupe A avaient globalement donné l’impression de disputer un match à ne pas perdre plutôt qu’à gagner absolument.

L’ombre des stars offensives, Memphis Depay (ménagé et seulement entré à l’heure de jeu chez les Oranje) et Sadio Mané (forfait pour le tournois côté sénégalais) a forcément plané sur l’entame de ce choc a priori prometteur, entre deux équipes légitimement ambitieuses, mais finalement avares en situations dangereuses.

Dans une enceinte pas complètement remplie pour ce duel opposant pourtant deux adversaires du Qatar, ce sont les hommes de Louis van Gaal qui se sont d’abord montrés les plus dangereux.

A trois reprises dans les vingt premières minutes, Gakpo a donné le tournis à la défense sénégalaise. Mais ses équipiers (Steven Bergwijn, Denzel Dumfries puis Frenkie De Jong) ont été peu inspirés au moment de conclure.

Pour sa première apparition en équipe nationale, le gardien Andries Noppert a lui connu des débuts relativement tranquilles, n’effectuant sa première véritable intervention qu’à la 65e mn sur un envoi du Monégasque Krepin Diatta, avant d’être brillant sur une frappe de Pape Gueye (88e).

Le Sénégal, privé de son leader technique, la star du Bayern Sadio Mané, forfait en attente d’une opération du genou droit, a manqué de percussion en zone offensive, à l’image de l’avant de pointe Boulaye Dia, très peu servi.

Memphis Depay, ménagé en début de rencontre, a lui tenté de dynamiter le jeu des « Oranje ». Monté au jeu à la 62e minute, le joueur le plus décisif de la phase qualificative en zone Europe (12 buts et 6 passes décisives), s’est rassuré après être resté deux mois sans jouer suite à une blessure à la cuisse. Il est prêt pour la suite du tournoi.

En face, la rencontre aura été marquée par l’entrée en jeu d’Ismail Jakobs (au détriment de Abdou Diallo blessé, tout comme Cheikhou Kouyaté un peu plus tard).

Le changement de nationalité du latéral gauche de l’AS Monaco, né en Allemagne, avait été validée de justesse par la Fifa quelques heures avant le match. Le joueur âgé de 23 ans a joué au plus haut niveau dès sa troisième sélection avec les Lions, après deux matches amicaux en septembre.

Cette montée au jeu n’a toutefois pas porté chance à ses couleurs.

Les Lions de la Teranga seront donc déjà dos au mur vendredi face au Qatar pendant que les Pays-Bas joueront la première place du groupe face à l’Equateur.

Revivez le direct

Le classement

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Lionel Messi, le plus grand de tous les temps?

Lionel Messi enfin sur le toit du monde. L’Argentin a complété son armoire à trophées et hérite d’une place encore plus confortable à la table des plus grands. À 35 ans, il pourrait même s’offrir le luxe de présider cette assemblée de légendes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb