Accueil Culture Livres

Prix littéraires: pour Emmanuelle Dourson, «le livre continue à vivre, c’est beau»

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

On en avait parlé au début 2021. Emmanuelle Dourson était apparue sur la scène littéraire belge avec Si les dieux incendiaient le monde, édité chez Grasset. « Un premier roman ambitieux », avait-on dit dans les Livres du Soir , qui ajoutait : « La forme intrigue autant qu’elle séduit. » Les voix d’une famille éparpillée se croisent et parfois se mêlent au point de devenir indiscernables. Celles d’une femme morte et d’une pianiste insaisissable sont au centre du chœur, d’autres les rejoignent dans les regrets et les espoirs jusqu’à un récital à Barcelone.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs