Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: à Kherson, après la libération, l’horreur

Kiev accuse Moscou de crimes de guerre dans cette ville du sud du pays, tout juste libérée par les forces ukrainiennes.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

A chaque retrait russe son lot d’horreurs. Après Boutcha, Irpin, Izioum ou encore Manhush près de Marioupol, c’est au tour des Ukrainiens de retour à Kherson, après la libération de la ville, de constater, impuissants, les atrocités. Reprise le 11 novembre dernier par l’armée ukrainienne, cette ville du sud du pays sort petit à petit de la torpeur après huit mois d’occupation – Kherson étant l’une des premières prises de l’armée russe peu après le début de la guerre lancée par Vladimir Poutine le 24 février dernier.

Si pendant ces huit derniers mois, Kherson a échappé au destin de Marioupol, aujourd’hui en ruines, le bilan n’en est pas moins lourd pour les habitants : plus d’une centaine d’Ukrainiens ont été détenus puis ont disparu à Kherson, dans ce qui apparaît comme une campagne planifiée, révélait une étude de l’université américaine Yale en fin de semaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 24 novembre 2022, 14:51

    Dans toutes les interventions, on peut faire la part des choses entre les faits et les intentions. Les faits avancés par les soutiens à l'Ukraine sont pour la plupart vérifiables; ceux des contempteurs de M. Zelensky relèvent souvent de l'anecdote, du mensonge, de la diffamation, sans tenir aucunement compte des arguments factuels qui leurs sont opposés. Ils ne prennent pas en compte que l'Ukraine résiste à une invasion cruelle et totalement injustifiable, sur le plan de la morale et de ce qui reste du droit de la guerre. Factuellement aussi, la multiplication des pseudos n'est un signe ni d'honnêté intellectuelle, ni de volonté de transparence. Sur les intentions, les choses sont infiniment plus intéressantes: quelles sont les motivations réelles de l'armada pro-Putin, sinon la propagande? Les motifs sont tout sauf généreux, empathiques et ne relèvent pas du tout d'un sens moral et éthique minimal. Au delà des échanges, tantôt infantiles, tantôt beaucoup plus vifs, une question de base doit à chaque fois être posée: quelle est le but de celui qui poste son commentaire. Elle peut être suivie d'une deuxième: quelles sont les méthodes employées pour y arriver?

  • Posté par Z pour Zorglub, mardi 22 novembre 2022, 13:34

    On attend les enquêtes de ces mêmes « envoyés spéciaux » sur les crimes de guerre de l’armée ukrainienne a Louansk qui font l’objet d’une investigation de l’ONU en ce moment. Les faits sont filmés alors que les fameuses chambres de torture sont soigneusement mises en scène par l’armée ukrainienne comme elle l’a fait à Boutcha en inventant un massacre en déplaçant et maquillant des cadavres. D’ailleurs 8 mois après, rien, nada quant à l’enquête sur ce « crime de guerre ». Le Soir s’est mis depuis longtemps en ordre de bataille et a choisi son camp mais ce n’est pas le bon. La Russie est dans son droit de se défendre contre le déploiement américain à en Ukraine et contre le massacre de la population russophone au Dombass depuis 2014. Il est évident qu’elle gagnera à long terme car nous sommes partis pour un conflit de 3-4 ans. L’Histoire jugera très sévèrement Zelensky, Biden et L’UE. et démontrera que Poutine a tjs prévenu et fait ce qu’il annonçait.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 23 novembre 2022, 15:21

    En effet, M. Jean Luc (ou Luc Jean).

  • Posté par Jean Luc, mercredi 23 novembre 2022, 14:44

    Z, vous avez le mérite de reconnaître votre affiliation. Vous avez aussi celui de déployer des arguments plutôt que des attaques sur la personne. Pour le reste, chacun reste juge.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mardi 22 novembre 2022, 17:35

    Ah bon... Et donc, parce que votre <bien aimé tsar/président dictateur> poutine "a toujours prévenu et fait ce qu'il annonçait", cela lui donne (et à sa soldatesque) le droit de se comporter comme une véritable "réincarnation" d'un <Staline> ou d'un <Hitler> ? Mais dans quel "monde parallèle" vous situez-vous <zozo(v)> ? Quant à la "qualité" de votre production, comme d'habitude, elle ne sent pas la rose (euphémisme)...

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs