Accueil Belgique Politique

La participation citoyenne, un processus démocratique malade?

Faut-il s’asseoir sur l’expression populaire émise lors d’une consultation ? L’exemple de Bertogne, où la population a été sollicitée ce dimanche, pose la question.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Bertogne et Bastogne s’apprêtent à fusionner. Et cela malgré une consultation populaire où le « non » l’a emporté à 65 %. Cet outil de participation citoyenne a-t-il été désavoué par la majorité bertognarde qui continuera son petit bonhomme de chemin ? Le bourgmestre Jean-Marc Franco, dans différents médias, rappelle que cette prise d’avis n’était en rien décisionnelle et que seul 42 % des électeurs potentiels (16 et plus) se sont déplacés pour voter. Sur les ondes de La Première, lundi matin, il allait même jusqu’à inclure les abstentionnistes dans le camp du « oui ». Ce processus démocratique serait-il malade ? Il faut consulter.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 22 novembre 2022, 11:32

    Il serait temps en Belgique de donner plus de tonus à la "consultation" ; voire une légalisation du "référendum" ! D'accord que le fonctionnement démocratique passe chez nous aux travers de nos élus ... sauf que cela est biaisé par la "particratie" qui s'arroge le privilège de désigner les individus (ministres; etc) qui occuperont l'estrade. Mais, donner aux "consultations" un pouvoir plus coercitif serait bénéfique s'il s'adressait à TOUS (pas seulement à q.q. chanceux ; pré-sélectionnés).

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 novembre 2022, 17:25

    @Chachkoff Yann ; Quoi "le Brexit " ? Les Anglais ont officiellement exprimé leur choix ... même si cela ne NOUS plais pas ! >>> imaginez qu'on leur aurait empêché de s'exprimer : on aurait dû fait face à des émeutes terribles qui auraient minés l'Europe !! Pour la "consultation" ou le "référendum" >>> voyez la Suisse où la "Votation" fonctionne à la perfection : pourquoi pas chez nous ? Les discours actuels sont-ils dépourvus d'une certaine démagogie ?

  • Posté par Chachkoff Yann, mercredi 23 novembre 2022, 19:52

    Sauf que ces consultations populaires ne garantissent absolument pas que les votants seront bien conscients de ce pour quoi ils votent, ni des conséquences... Le referendum du Brexit est, à ce titre, un cas d'école. Par ailleurs, comment alors se prémunir de l'influence des démagogues et de leurs discours faciles voir carrément mensongers qui orienteront inévitablement le résultat?

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 22 novembre 2022, 8:45

    La participation citoyenne organisée doit être régulière et récurrente comme en Suisse. A chaque scrutin, des questions sont posées aux électeurs. Focaliser des consultations sur un sujet, souvent clivant, à l’initiative de groupes de pression, …mène inévitablement à un rejet par une majorité silencieuse … qui ne veut pas se laisser instrumentaliser …. Comme c’est sans doute le cas à Bertogne.

  • Posté par Giefvan Agathe, mardi 22 novembre 2022, 4:09

    Ce qu'il faut, c'est proclamer officiellement et à l'avance que tous ceux qui ne se prononcent pas seront considérés comme indifférents (donc favorables au projet). Ras-le-bol des inciviques qui ne viennent pas voter. Là, au moins, leur non-choix seraiit un choix.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs