Accueil Opinions Chroniques

«Variations»: Huit milliards d’humains, et puis?

Faut-il s’inquiéter de la croissance de la population sur notre planète en raison des menaces qui pèsent sur le climat et l’environnement ? Les chiffres actuels et prévisionnels sont à contextualiser.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Les médias en ont fait leurs gros titres : le 15 octobre 2022, un nouveau-né a porté la taille de l’humanité à huit milliards d’individus peuplant la planète. Et, dans la foulée, on a abondamment relayé une projection des Nations unies annonçant une population de 11 milliards en 2100.

Ces chiffres étourdissants sont une bonne nouvelle : ils traduisent l’augmentation de l’espérance de vie, le fait que les progrès de la médecine, de l’hygiène et de l’alimentation permettent de ne pas mourir trop tôt. Mais on a surtout présenté ces statistiques sous un angle angoissé : comment nourrir une telle masse d’individus ? Et comment gérer la crise climatique si nous sommes toujours plus nombreux à naître, donc à polluer ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Du Four Philippe, mercredi 23 novembre 2022, 14:53

    bonne analyse. Merci Merci Merci! Pas peur des 8 milliards d' humains .... pas peur .... juste peur de la bêtise, de l'ignorance, de la connerie ....

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 22 novembre 2022, 21:34

    Article + que remarquable.

  • Posté par D Marc, mardi 22 novembre 2022, 13:23

    Prévisions de la population mondiale pour 2100 : entre 4 milliards et 15 milliards!! Si on se réfère au passé, 1 milliard en 1800, 1,5 milliards en 1900, 2,5 milliards en 1950, 6,2 milliards en 2000 et 8 milliards en 2022. Pour 2020 il faut donc s'attendre à 15 milliards, sauf si des mesures drastiques sont prises en matière de natalité. Les COP ne semblent pas prêtes à prendre cette voie, elles préfèrent quelques accords financiers qui ne changent rien au problème climatique.

  • Posté par Ballez Guy, mardi 22 novembre 2022, 11:10

    Bon on résume: le problème n'est pas les futurs 11 milliards mais ces salauds de riches! Plus du tout de riches, plus de problème ... La contribution de ce pauvre De Coorebyter est hallucinante de naïveté mais bien dans la ligne à la mode et en particulier celle du SOIR. Jean-Jacques Rousseau est revenu ! Bonne nouvelle en vue cependant: nos "pays riches" s'appauvrissent à une vitesse VV' , donc le problème est en cours de solution ...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 23 novembre 2022, 1:08

    M. De Coorebyter fait preuve d'un certain sophisme lorsqu'il relaie " les 63 milliardaires que compte la France émettent autant de gaz à effet de serre que la moitié de la population nationale " : Et alors ? Les CONSOMMATEURS qui utilisent tous les produits (du matériaux brut jusqu'au produit fini) de ces "milliardaires" ... ne participent-ils pas à ladite pollution ?? On voit très bien que la surpopulation est un problème lorsque déjà fin juillet, le monde vit à crédit sur les ressources de la Terre ! D'accord, chaque individu ne consomme pas la même chose ... mais in fine, il y aura une limite physique au nombre d'êtres humains sur la planète.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs