Accueil Économie Entreprises

Des quotas de femmes pour les conseils d’administration en Europe

Le Parlement européen a adopté une directive qui contraint les grandes entreprises cotées à réserver 40 % des postes d’administrateurs non exécutifs ou 33 % de tous les postes d’administrateurs aux personnes du sexe sous-représenté.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Cela fait dix ans qu’on en parle mais cette fois, c’est voté. La directive « woman on boards » qui impose à toutes les grandes entreprises cotées en bourse dans l’Union européenne une présence minimale de femmes dans les conseils d’administration a été adoptée ce mardi par le Parlement européen. Concrètement, les entreprises cotées de plus de 250 employés devront réserver aux femmes au moins 40 % des sièges d’administrateurs non exécutifs ou 33 % de tous les postes d’administrateur. Les entreprises ont jusqu’en juillet 2026 pour se mettre en règle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 novembre 2022, 18:37

    Faut arrêter les fixettes sur les genres; couleurs; coloration politique; ... mais donner priorité à l'éthique et la compétence . point barre.

  • Posté par Jean Luc, mercredi 23 novembre 2022, 6:40

    Quand le sexe remplace la compétence...

  • Posté par Vanloo , mardi 22 novembre 2022, 20:46

    Ras le bol des quotas et de la dictature du politiquement correct

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs