Accueil Culture Musiques

«Un peu live» Don Kapot et Fulco, ça déménage

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

WERF

Don Kapot, c’est un trio bruxellois que nous avons déjà présenté dans le Mad (le 8 décembre 2021). Viktor Perdieus au sax baryton, à la clarinette de bambou, à l’harmonica, à la voix, aux claviers, Giotis Damianidis à la basse électrique et Jakob Warmenbol à la batterie. A trois, ils font une musique puissante, qui rocke, qui groove, qui danse et fait danser. Et là, pour cet album, Un peu live, Fulco Ottervanger les a rejoints. Le claviériste, qui joue aussi de la guitare, du setar persan et chante, est celui de De Beren Gieren, trio absolument incontournable de la scène jazz belge, avec ses explorations aventureuses. Et sans doute a-t-il ajouté encore un peu plus de folie à Don Kapot, qui n’en demandait pas mieux. Résultat : ça cogne, ça bouge, ça déménage. Et, c’est vrai, il est bien malaisé d’écouter cet Un peu live les fesses vissées au fauteuil ou à la chaise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs