Accueil Culture Arts plastiques

La Bibliothèque Royale de Belgique dévoile le seul manuscrit qu’elle n’avait jamais montré

Unique au monde, le manuscrit noir des « Basses Danses » est un témoignage précieux des raffinements de la vie de Cour au XVe siècle, à Bruxelles et dans les Pays-Bas méridionaux.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 5 min

Délicatement posé sur un oreiller, le précieux manuscrit noir des Basses danses de Marguerite d’Autriche invite à la rêverie musicale depuis plus de cinq siècles, avec des titres comme La Danse de Clèves, La Marguerite ou Le Joyeux de Bruxelles. Enluminé à l’encre d’or et d’argent vers 1500, il rassemble les 58 chants et danses « likés » par la fille de Maximilien, duc de Bourgogne, roi des Romains et empereur du Saint-Empire germanique. Il n’existe plus que sept exemples au monde, de manuscrits créés sur parchemin noir. La Bibliothèque Royale de Belgique (KBR) en possède un. Ce joyau sera pour la première fois exposé aux yeux du public les 3 et 4 décembre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs