Accueil Guerre en Ukraine

Frappes russes: Zelensky dénonce à l’ONU un «crime contre l’humanité»

Temps de lecture: 1 min

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé mercredi devant le Conseil de sécurité des Nations unies un «crime contre l’humanité» perpétré selon lui par la Russie qui s’est attaquée aux infrastructures énergétiques ukrainiennes.

«Avec des températures en dessous de zéro, plusieurs millions de gens sans fourniture d’énergie, sans chauffage et sans eau, il s’agit évidemment d’un crime contre l’humanité», a fustigé M. Zelensky lors d’une brève déclaration devant le Conseil de sécurité via une liaison vidéo durant une réunion d’urgence qu’il avait lui-même réclamée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 novembre 2022, 22:43

    Combien de temps encore; après pléthore de condamnation au niveau international; allons-nous laisser faire ce génocide par les terroristes de la Fed. de Russie ? Telle est la vraie question que nous devrions nous poser. Basta .

  • Posté par José Dehove, jeudi 24 novembre 2022, 17:22

    La position de l'Ukraine vis à vis de la Cour Pénale Internationale est assez particulière : elle n'a pas ratifié la Convention de Rome, fondatrice du CPI, mais elle en reconnait la compétence pour les crimes commis sur son territoire après 2013...

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 novembre 2022, 22:38

    ... troll José Dehove , serait plus exact ... et sorti en droite ligne de la ferme-à-troll de E. Prigogine à St Petersbourg !

  • Posté par Maesen Jean-Luc, jeudi 24 novembre 2022, 20:42

    Et du côté "russe poutinien", qu'en est-il donc, M. <Dehove> ?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 24 novembre 2022, 12:37

    Dans toutes les interventions, on peut faire la part des choses entre les faits et les intentions. Les faits avancés par les soutiens à l'Ukraine sont pour la plupart vérifiables; ceux des contempteurs de M. Zelensky relèvent souvent de l'anecdote, du mensonge, de la diffamation, sans tenir aucunement compte des arguments factuels qui leurs sont opposés. Ils ne prennent pas en compte que l'Ukraine résiste à une invasion cruelle et totalement injustifiable, sur le plan de la morale et de ce qui reste du droit de la guerre. Factuellement aussi, la multiplication des pseudos n'est un signe ni d'honnêté intellectuelle, ni de volonté de transparence. Sur les intentions, les choses sont infiniment plus intéressantes: quelles sont les motivations réelles de l'armada pro-Putin, sinon la propagande? Les motifs sont tout sauf généreux, empathiques et ne relèvent pas du tout d'un sens moral et éthique minimal. Au delà des échanges, tantôt infantiles, tantôt beaucoup plus vifs, une question de base doit à chaque fois être posée: quelle est le but de celui qui poste son commentaire. Elle peut être suivie d'une deuxième: quelles sont les méthodes employées pour y arriver?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

De Croo: «Cette guerre se réglera sur le terrain, la victoire de l’Ukraine devra être militaire»

En visite en Ukraine – avec Hadja Lahbib, ministre des Affaires étrangères –, Alexander De Croo nous adresse ce message catégorique sur l’issue, la seule possible à son sens, de la guerre et de l’agression russe : il n’y a pas de voie diplomatique, Vladimir Poutine n’est pas un interlocuteur, on se heurte à un « mur », la solution passe par le champ de bataille…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une