Accueil La Une Monde

Theresa May, la relève centriste de David Cameron

Dans la course à la succession de David Cameron à la tête du parti conservateur britannique, la ministre de l’Intérieur fait désormais figure de favorite. Elle apparaît comme une alternative modérée au chef de file des pro-Brexit, Boris Johnson.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Theresa May est le recours modéré au chef de file des pro-Brexit, Boris Johnson. La ministre de l’Intérieur, âgée de 59 ans, s’efforce toujours de trouver ce juste milieu qu’elle recherche tant autour de l’image, volontaire, forte et gagnante, qu’elle s’est forgée. D’ailleurs, à lire le dernier sondage publié le 28 juin par le Times, « la dame de fer » des Tories est désormais la favorite à la succession du Premier ministre sortant, David Cameron, à la tête de la droite et du pays. L’intéressée est créditée de 31 % des suffrages conservateurs contre 24 % à Boris Johnson. En avril, la situation était inversée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Michelle SALVERIUS, jeudi 30 juin 2016, 9:08

    Théresa May en figure maternelle, elle qui n'a pas d'enfant, est non seulement risible, mais teintée d'un léger machisme que Marc Roche, par prudence, emprunte à un autre chroniqueur tout aussi régressif que lui. Et si elle était d'abord une "femme" politique? Voilà un choix que beaucoup d'hommes parmi les plus âgés -ma génération- ont toujours et encore du mal à faire...

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs