Accueil La Une Culture

«Le conte est le lieu de l’ambiguïté par excellence»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Faut-il aujourd’hui relire les contes à l’aune des questions, notamment sur le genre ou le féminisme, qui traversent la société ? Y-a-t-il, dans les livres ou les films, une récupération hétéro-normative de ces histoires ancestrales ? Faut-il s’offusquer que le prince ne demande pas son consentement à Blanche-Neige avant de l’embrasser ou redessiner La Petite Sirène au regard des inclinations homosexuelles de son auteur ? Parce qu’ils touchent à des pulsions terriblement humaines, les contes ont toujours agité les passions. «  Le conte est le lieu d’interprétations et d’adaptations multiples donc par excellence le lieu de l’ambiguïté qui peut révéler des choses cachées, des thématiques ambigües voire interdites,  

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs